Franck Ribéry au milieu des Madrilènes
Franck Ribéry au milieu des Madrilènes | CHRISTOF STACHE / AFP

Ribéry brillant, Benzema précieux

Publié le , modifié le

Amis dans la vie, Franck Ribéry le Bavarois et Karim Benzema le Madrilène ont réalisé de très bonnes prestations lors de la demi-finale entre le Bayern et le Real (2-1). Outre son but, le premier a eu une activité incessante et une grosse présence physique et tactique. Le second n'a pas marqué mais s'est montré précis sur le but madrilène et précieux dans le jeu de son équipe. Au final, Ribéry mène devant Benzema, mais les deux ont plus que convaincu ce soir.

Comme à son habitude, Karim Benzema a pris une part active dans l'élaboration des actions. Il s'est retrouvé à droite, à gauche et au centre pour centrer et tirer sur le front de l'attaque. Il s'est d'ailleurs procuré la première grosse occasion de la rencontre lors du bon premier quart d'heure de son équipe. Lancé dans l'axe après un bel appel, il voit sa frappe du droit détournée in extremis par Neuer (6e). Pas de 32e but cette saison.

Ribéry buteur

Ribéry et les Bleus:"A chaque fois que je viens en France, c'est plus compliqué, difficile.  Je ne vois pas pourquoi parce qu'ici je m'éclate. En France j'essaie de  m'investir à 100%, mais petit à petit ça va revenir, à moi de retrouver le  plaisir avec l'équipe de France." 

Après un premier quart d'heure discret, Ribéry a sonné le réveil bavarois. Plutôt actif sur son flanc gauche, Franck Ribéry s'est illustré sur le flanc... droit. Intenable donc, il aurait même pu obtenir un penalty lorsque Sergio Ramos  l'a... retenu dans la surface de réparation après une feinte de corps (15e). Pas de pénalty mais une première pique qui a réveillé le Bayern jusque-là dominé. Sur un corner provoqué par une nouvelle course de sa part, le milieu français a profité d'un ballon mal dégagé par la défense madrilène pour tromper Casillas d'une reprise du droit (17e). Son 15e but cette saison en 45 matches.

Très l'aise balle à pied, il a profité de la domination du milieu bavarois pour martyriser son garde du corps Arbeloa, conserver la balle et orienter le jeu. Agressif, omniprésent, percutant, hyperactif. Il a réalisé un premier acte quasi-parfait malgré une petite brouille amicale avec Robben pour savoir qui allait frapper un coup-franc."C'est toujours positif, il y a des gros caractères dans cette équipe  mais c'est déjà oublié" a minimisé l'intéressé. 

Benzema passeur

Servi dans la surface, Benzema a pris le meilleur sur Boateng mais sa frappe été contré du bout du pied par le défenseur central allemand (49e). Sur le but d'Ozil (53e), Benzema a donné raison à son entraîneur Mourinho. Sa première passe a trouvé Cristiano Ronaldo qui a buté sur Neuer. Dans la foulée, après une belle course dans la défense, il a de nouveau trouvé le Portugais dans la surface qui a remise pour Ozil. Cette double intervention a témoigné de l'activité de l'attaquant français. Complet, il s'est illustré dans un rôle d'appui et de conservation. Il est loin le temps Marco le déclarer "mort" en octobre 2010. "El Gato" (le chat en espagnol).

Dans une équipe "toujours performante en Ligue des Champions", Ribéry a montré toujours autant d'activité sans se montrer aussi tranchant qu'en première période. Il a continué de multiplier les courses et les passes sans parvenir à forcer la décision. Il a épuisé ses adversaires directs comme sur le côté droit avant de servir Lahm qui a trouvé Gomez pour le but de la victoire. "Kaiser Franck" a confirmé son excellente saison bavaroise. Outre les 12 buts et les 18 passes décisives, il est le détonateur de Bayern.En attendant le match retour. "On va aller à Madrid très sérieusement et discipliné, mais on va jouer notre jeu, être en place, compact.  C'est une équipe qui voudra attaquer, il y aura des contres et il faudra les  jouer." Pour sûr, Ribéry en sera. 

Mathieu Baratas