Lionel Messi Barca
Le joueur du FC Barcelone, Lionel Messi | AFP - LLUIS GENE

RETRO. Lionel Messi a repris les commandes du foot mondial en 2015

Publié le , modifié le

Cette année 2015 a été celle de la reconquête pour Lionel Messi. De sa deuxième place au Ballon d’Or 2014 à sa septième et dernière finale de l'année au Mondial du monde des clubs, Messi a survolé cette année au point d’être le grandissime favori pour le Ballon d’Or 2015. Retour en onze dates sur ce retour au sommet.

Le 4 janvier : Messi sur le banc

L’année 2015 débute très mal. Le Barca s’incline 1-0 sur la pelouse de la Real Sociedad, Messi, comme Neymar, est remplaçant au coup d’envoi. Un traitement qu’il n’apprécie pas. Le lendemain, il rate l’entraînement en prétextant une gastro-entérite, alors que le directeur sportif Andoni Zubizarreta et Carles Puyol quittent le club. Ensuite, il "pète un cable" selon les mots de Jérémy Mathieu et s’embrouille avec Luis Enrique en pleine séance. La tête de l’entraîneur ne tient plus qu’à un fil. Finalement, l’affaire se tasse, Messi éteint l’incendie en disant qu’il n’a jamais demandé la tête du technicien. Après ce revers et cette crise qui a failli tout faire voler en éclat, le Barca enchaîne une série de 11 victoires consécutives toutes compétitions confondues.

Le 12 janvier 2015 : Le nouveau triomphe de Ronaldo

A Zurich, Lionel Messi voit son rival Cristiano Ronaldo remporter un troisième Ballon d’Or, son deuxième consécutif. Le triomphe du Portugais est mérité : vainqueur de la Ligue des champions avec le Real, meilleur buteur de la compétition (17 buts), meilleur buteur européen (61 buts en 60 matches), Ronaldo a dominé Messi. Avec le Barca, Messi a perdu la Liga et la Coupe du Roi et avec l’Argentine, il a mal vécu la désillusion de la défaite en finale du Mondial. Ce soir-là, cette deuxième place tire le rideau sur une année 2014 noire. Elle est aussi le début d’un sentiment de revanche qui va tout emporter.

Le 15 février 2015 : Messi dépasse Figo

Ce soir-là, au lendemain de la Saint-Valentin, Messi se rappelle aux amoureux du ballon rond. Le Barca colle une "manita" à Levante, Messi, pour son 300e match en Liga – le 500e dans sa carrière - , y va de son triplé et offre même une passe décisive à Neymar. En régalant le Brésilien, Messi dépasse au passage un ancien glorieux du Barca et du Real, Luis Figo qui s’était arrêté à 105 passes décisives. Messi, ce soir-là, avait distribué la 106e.

Le 6 mai 2015 : le chef-d’œuvre

Le soir où Messi est redevenu Messi. Depuis début 2015, il était revenu à un excellent niveau, mais en demi-finale de Ligue des champions, contre le Bayern, en mondovision, l’Argentin marche sur l’eau. Son humiliation sur Jérome Boateng a déjà fait trois fois le tour de la planète et son doublé a mis le Barca sur les rails pour la finale de Ligue des champions. Au Camp Nou, il inscrit ses 9e et 10e but dans la compétition. Il terminera meilleur buteur à égalité avec Neymar et Ronaldo.

Le 17 mai 2015 : le but du titre

Lors de la saison 2013-2014, l’Atletico remportait le titre de champion sur la pelouse du FC Barcelone. Les Catalans ont pris leur revanche la saison dernière en s’imposant au Vicente Calderon 1-0 grâce à un but de l’inévitable Lionel Messi lors de la 37e journée. Le Barca est champion pour la 23e fois de son histoire. Messi terminera meilleur buteur du Barca en Liga avec 43 réalisations.

Le 30 mai 2015 : l’autre chef-d’œuvre

Contre Bilbao en finale de Coupe du Roi, Lionel Messi va encore faire parler sa magie. Il inscrit un doublé et offre au monde un nouveau but d’anthologie. Parti du milieu de terrain, il passe en revue une partie de la défense, notamment le Français Aymeric Laporte victime d’un crochet dévastateur, et trompe du gauche le portier basque. Messi et sa bande réussissent le doublé et est plus que jamais en route pour un deuxième triplé retentissant, six ans après celui réussit par la troupe de Guardiola.

Le 6 juin 2015 : le triomphe européen

La saison 2014-2015 se termine en apothéose pour le club catalan avec un succès 3-1 sur la Juventus Turin en finale de la Ligue des champions à Berlin. Si Lionel Messi ne marque pas, il est décisif tout au long du match et à l’origine des deux premiers buts barcelonais. Il soulève sa quatrième Ligue des champions (2006, 2009, 2011, 2015) et termine la compétition meilleur buteur (10 buts) et meilleur passeur (6). Au mois d'août, il est logiquement élu meilleur joueur de la compétition par l’UEFA devant Ronaldo et Luis Suarez.

Le 4 juillet 2015 : la nouvelle désillusion en sélection

Un an après la finale de la Coupe du monde perdue aux penalties face à l’Allemagne, l’Argentine se présente en finale de la Copa America contre le Chili. En demi-finale, les hommes de Tata Martino ont livré un récital contre le Paraguay (6-1), mais en finale, au terme d’une rencontre fermée où Higuain a eu la balle de match, l’Albiceleste s’incline à nouveau lors de la cruelle séance des tirs au but. Après cette nouvelle défaite, Messi, qui a refusé le prix du meilleur joueur de la compétition, est accablé, d’autant que l’opinion publique ne lui pardonne rien. La star a même réfléchi à prendre ses distances avec la sélection.

Le 26 septembre 2015 : la blessure

On joue la deuxième minute de la rencontre entre le FC Barcelone et Las Palmas quand Messi s’écroule sur la pelouse après un choc avec un défenseur. L’Argentin se tient le genou. Il sort huit minutes plus tard. Le verdict tombe un peu plus tard : il souffre d’une déchirure du ligament collatéral interne du genou gauche. Il manquera les huit semaines suivantes jusqu’à son retour lors de la claque infligée au Real au Santiago Bernabeu (0-4) le 21 novembre dernier. Cette blessure a coupé Messi dans son élan, lui qui restait avant Las Palmas sur 9 buts et 2 passes décisives en 11 rencontres. En son absence, le Barca a trouvé son rythme de croisière grâce aux deux autres membres du trio de la MSN, Neymar et Suarez.

Le 20 décembre 2015 : un dernier titre pour finir

DImanche 20 février à Yokohama, Lionel Messi et le FC Barcelone s'offrent le Mondial du monde des clubs face à River Plate (3-0). Si Luis Suarez avec un doublé - après un triplé en demi-finale - est élu homme du match, Lionel Messi a mis ses coéquipiers sur la voie du succès en ouvrant le score. Après 2009 et 2011, l'Argentin termine une troisième année avec au moins cinq titres - il en avait eu 6 en 2009 -. Il a dépassé Xavi en nombre de trophées gagnés avec le Barca : 26 (comme Iniesta) contre 25 pour Xavi.

En 2015, au lendemain du succès contre River et avant le dernier match de la saison, la "Pulga" a été impliquée dans 70 buts (47 buts et 23 passes) des 176 inscrits par le Barca. Tout ça en 52 matches.

Le 30 décembre 2015 : 500 matches avec le Barca

Cette année, la Liga joue les prolongations en raison de l'Euro 2016. Pour terminer une semaine plus tôt et laisser plus de temps de préparation à la Roja, la Liga va jouer avant le Nouvel An. La 17e journée se déroulera le 30 décembre et le Barca pourrait finir cette exceptionnelle année 2015 avec un 51e succès contre le Betis Seville. S'il joue, Messi disputera son 500e match avec son club de toujours. Avec à la clé peut-être un 425e but sous les couleurs du club blaugrana? En attendant très probablement un cinquième Ballon d'Or début janvier.