Taison Shakhtar

Racisme : La FIFPro demande l'annulation du carton rouge de Taison

Publié le , modifié le

Le syndicat international des footballeurs (FIFPro) a demandé à la fédération ukrainienne d'annuler le carton rouge infligé au Brésilien Taison dimanche dernier.

Au cours du match de championnat entre le Chakhtior Donetsk et le Dynamo Kiev, le milieu de terrain avait été la cible de cris racistes. Le joueur avait alors adressé un doigt d'honneur en direction des pseudos supporteurs du Dynamo, avant d'envoyer le ballon dans leur direction. Il avait alors été expulsé avant de quitter le terrain en larmes.

"En tant que représentants des footballeurs professionnels, nous vous demandons symboliquement d'annuler le carton rouge. Toute punition à son encontre enverrait un mauvais signal de la part de la communauté du foot, de l'Ukraine et de son peuple à l'égard du racisme",  explique la FIFPro dans un courrier adressé à la Fédération ukrainienne.

à voir aussi Football : Taison victime d'insultes racistes et expulsé en Ukraine Football : Taison victime d'insultes racistes et expulsé en Ukraine

Après que le joueur a quitté la pelouse, consolé par l'un de ses adversaires, le match a été un moment interrompu avant de reprendre quelques minutes plus tard. "Le racisme est une honte. Ensemble, nous devons le combattre, chaque jour, chaque minute et chaque seconde", avait lancé l'entraîneur portugais du Shakhtar Donetsk, Luis Castro. "Rien ne peut justifier ces insultes envers des personnes à cause de leur couleur de peau, leur religion ou leurs opinions politiques", avait renchéri le FC Shakhtar.

Visages floutés, les "supporters" démentent

Les "supporters" du Dynamo Kiev ont flouté leur visage
Les "supporters" du Dynamo Kiev ont flouté leur visage © Facebook

Mercredi, les "supporters" mis en cause se sont manifestés. Dans une vidéo publiée sur Facebook, le leader du groupe de "supporters" qui ont injurié le joueur, affirme qu'il ne s'agissait pas de cris de singes. Dans cette vidéo, celui qui se fait appeler "Dexter" a pris le soin de flouter son visage et celui de ses camarades... Les plus courageux d'entre eux portent même des lunettes de soleil.

Des larmes d'indignation

"Je ne me tairai jamais devant un acte aussi inhumain et méprisable ! Mes larmes étaient d’indignation et d’impuissance, d’impuissance de ne rien pouvoir faire à ce moment-là ! (...) Mon rôle est de me battre, de lever la tête et de continuer à me battre ! Dans une société raciste, il ne suffit pas de ne pas être raciste, il faut être antiraciste !", avait écrit Taison sur les réseaux sociaux.