Qatar : Xavi condamné à payer 2 300 euros pour violation des règles sanitaires

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Xavi

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'ancienne star du FC Barcelone Xavi, aujourd'hui entraîneur du club qatari Al-Sadd, a écopé d'une amende d'environ 2 300 euros pour avoir enfreint des règles de précaution imposées par les autorités qataries contre la pandémie de Covid-19, a annoncé jeudi la fédération de football du Qatar (QFA).

L'amende de 10.000 riyals (environ 2 300 euros), qui comprenait un avertissement officiel de la ligue, est due au "non-respect des protocoles de sécurité du ministère de la Santé publique, y compris la violation d'une promesse de quarantaine à domicile signée par (Xavi)", a indiqué la QFA dans un communiqué.

Xavi positif au Covid-19 fin juillet 

Entraîneur du club qatari Al-Sadd, Xavi avait révélé fin juillet avoir contracté le virus mais quelques jours plus tard, il a indiqué sur Instagram être rentré chez lui et être reparti au travail. La QFA n'a pas fait référence à cette déclaration.

Les joueurs d'Al-Sadd Hammam al-Amin et Abdel Karim Hassan, ont également été condamnés à des amendes du même montant et ont reçu des avertissements du comité disciplinaire de la QFA, tout comme les joueurs et le personnel de plusieurs autres équipes qataries. L'institution sportive n'a pas fourni de détails sur les motifs de ces sanctions.

La période de quarantaine, de deux semaines au plus fort de la pandémie, a depuis été réduite à une semaine pour ceux qui arrivent au Qatar en provenance de pays considérés comme "à faible risque".

Le football a repris au Qatar depuis le 24 juillet 

La Qatar Stars League a repris le 24 juillet avec des règles strictes de distanciation, des tests de routine pour les joueurs et le personnel ainsi qu'une interdiction générale de présence des médias. Les matches avaient été interrompus en mars afin d'endiguer la propagation du coronavirus.

Plus de 4% des 2,75 millions d'habitants du Qatar ont été infectés par le coronavirus, avec plus de 112.000 cas annoncés depuis le début de la pandémie, l'un des taux d'infection par habitant les plus élevés au monde.

Cependant, le petit émirat riche en gaz n'a enregistré que 178 décès par le virus, l'un des taux de mortalité les plus bas au monde.

AFP