PSG/mercato : Lo Celso sur le départ ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Lo Celso
Lo Celso face à Rennes en Coupe de la Ligue. | LOIC VENANCE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Peu utilisé par Thomas Tuchel depuis le début de la saison, Giovani Lo Celso pourrait bien, selon L'Équipe, quitter le Paris Saint-Germain avant la fin du mercato. Un crève-cœur pour l'un des joueurs les plus prometteurs de l'équipe mais qui ne semble pas entrer dans les plans du nouvel entraîneur allemand.

La saison dernière, Giovani Lo Celso (22 ans) confirmait les attentes placées en lui par le PSG qui avait été le chercher en Argentine à l'été 2016. Unai Emery, pas fan du joueur à son arrivée, en avait fait, entre autres, l'une de ses solutions de rechange au poste de sentinelle et l'Argentin avait disputé 33 rencontres de championnat (4 buts et 4 passes décisives). Oui mais voilà, l'Espagnol est parti et Thomas Tuchel semble vouloir faire sans le milieu de poche qui était dans le groupe de Jorge Sampaoli au mondial avec l'Albiceleste.

Samedi à Guingamp, Lo Celso est entré en jeu pour la première fois de la saison après avoir vu Christopher Nkunku (20 ans) et le jeune Antoine Bernede (19 ans) lui être préférés face à Monaco lors du Trophée des Champions et contre Caen en ouverture de championnat. Une situation qui l'avait conduit à poster sur Instagram, un message énigmatique. Message énigmatique supprimé puisque le visage qui se grattait le menton d'un air interrogatif a disparu de la légende de la photo.

Une belle valeur marchande

Selon L'Équipe, sa valeur sur le marché avoisinerait les 40 millions d'euros. Le site de référence Transfermarkt l'évalue lui à 30 millions d'euros. Les candidats devraient être nombreux si un départ se confirmait tant Lo Celso semble avoir du talent à revendre. A seulement 22 ans, il a encore beaucoup de choses à apprendre comme l'a prouvé son rendez-vous raté face au Real Madrid en 8e de finale de Ligue des Champions.

Pour Paris, c'est un choix important qui est à faire. Lo Celso a certes une belle valeur et pourrait permettre au club d'entrer dans les clous du fair-play financier mais il est aussi le symbole d'une politique de post-formation qui tarde à porter ses fruits. Ainsi, Lucas, acheté dans les mêmes conditions au Brésil, est déjà parti et Gonçalo Guedes pourrait en faire de même cet été. Seul Marquinhos brille après avoir été acheté à 19 ans, à l'AS Roma.