Presnel Kimpembe
STEPHANE ALLAMAN / DPPI | Presnel Kimpembe

PSG : le calvaire de Kimpembe

Publié le , modifié le

Auteur mardi face à Montpellier, d'un deuxième but contre son camp en deux matches, Presnel Kimpembe n'y est plus. Symboles du naufrage parisien en cette fin de saison, les prestations du Français vont de mal en pis.

La Ligue des champions a laissé des plaies qui ne se sont pas encore refermées chez Kimpembe, bien au contraire. Depuis sa main lors du quart de finale retour face à Manchester United, qui avait offert le penalty de la qualification aux Red Devils, Presnel Kimpembe perd pied, match après match, dans la défense du Paris Saint-Germain. Après un but contre son camp samedi soir en finale de Coupe de France, le Champion du Monde a récidivé face à Montpellier en Ligue 1 mardi. Le Français n'est plus que l'ombre de lui même dans ses interventions et met souvent son équipe en péril ces dernières semaines. 

Mardi au Stade de la Mosson, Kimpembe a une fois de plus illustré la fin de saison cauchemardesque du PSG. Six minutes après son CSC malheureux, une tête déviée de l'épaule dans ses filets, le Français est sanctionné d'un carton jaune pour une faute grossière et inutile sur Laborde. Deux minutes plus tard, sur une mauvaise relance, il offre aux Montpelliérains une grosse occasion de but, sauvée par Buffon. Piégé sur un contre à 10 minutes du terme de la partie, le Parisien voit Andy Delort filer dans son dos et égaliser pour le MHSC. 

14 buts encaissés en 5 matches

Depuis l’absence de Thiago Silva, sorti sur blessure face à Lille le 14 avril, Presnel Kimpembe fait figure de titulaire dans la charnière centrale et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est loin de faire oublier l'absence du Brésilien. Paris a encaissé 14 buts depuis la blessure de Thiago Silva ! 14 buts en 5 matches toutes compétitions confondues. Avec la défaite de mardi à Montpellier, le PSG s'est incliné lors de ses 3 derniers déplacements en Ligue 1, une première depuis 2009. 

Symbole des errements défensifs du PSG, Presnel Kimpembe incarne ces dernières semaines la faillite mentale d'une équipe parisienne incapable de préserver son avance au score. En effet, lors de leurs trois dernières défaites, les Parisiens menaient au score avant de s’effondrer mentalement (1-0 contre Nantes, défaite 2-3 ; 2-0 face à Rennes, défaite 2-2, 5-6 aux t.a.b ; 2-1 face à Montpellier, défaite 2-3).  

à voir aussi Ligue 1 : Montpellier aussi fait sa fête à Paris Ligue 1 : Montpellier aussi fait sa fête à Paris

Tuchel ne veut pas "le montrer du doigt"

Après une nouvelle déconvenue de son équipe, Thomas Tuchel est lui aussi pointé du doigt. L'entraîneur allemand a une fois de plus souligné le manque de joueurs dans son effectif. "Si les joueurs ont perdu un peu leur mental, c'est aussi normal, ils sont trop utilisés. Tous les trois jours on joue avec 13 joueurs, jamais avec 16, nous sommes le seul club parmi les dix premiers en Europe à faire ça. C'était très dur pour nous de rester sur notre niveau pour gagner le championnat.", a-t-il déclaré. 

Interrogé sur le cas Kimpembe et la période très compliqué que traverse le défenseur français, Thomas Tuchel s'est montré indulgent, mettant ses erreurs sur le compte des nombreuses blessures de ses coéquipiers, qui font que Kimpembe "a trop joué". "Oui, aujourd'hui on a l'impression que c'est un peu difficile, je suis désolé pour lui, mais je ne vais pas le montrer du doigt, il est présent toutes les semaines", a plaidé le coach du PSG. 

Il ne reste que quatre matches à jouer pour les Parisiens dans cette saison qui doit leur paraître interminable. Interminable, elle le sera aussi pour Presnel Kimpembe puisque Thiago Silva pourrait ne pas rejouer cette saison.