PSG Guingamp
Jérémy Sorbon (Guingamp) et Zlatan Ibrahimovic (PSG). | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

PSG-Guingamp, un trophée pour débuter

Publié le , modifié le

A l’occasion de Trophée des Champions, qui oppose traditionnellement le champion de France au vainqueur de la Coupe de France, Paris et Guingamp s’affronteront à Pékin pour lancer la saison 2014-15 et tenter de glaner déjà un premier trophée.

Cette fois, ce sera en Asie. Après l’Amérique du Nord (Montréal, New-York) et l’Afrique (Tanger, Radès, Libreville), la Ligue de football professionnel (LFP) poursuit son opération séduction de la L1 à l’international en délocalisant cette année son Trophée des Champions à Pékin. Déjà vainqueur l’an passé au Gabon face à Bordeaux, Paris partira cette année largement favori face à une équipe Guingampaise forcément à sa portée.

Opération marketing

Pour le club de la capitale, cette tournée asiatique aura essentiellement tourné autour du buisness et du marketing. Lors de leur escale à Hong Kong en amont de leur départ pour Pékin, les joueurs parisiens ont multiplié les opérations promotionnelles et ont pu jauger la notoriété grandissante du club dans cette partie du globe, avec Zlatan Ibrahimovic en tête de gondole.

Des absences, mais pas trop

Malgré l’absence de plusieurs de ses joueurs phares, tels que Thiago Silva, David Luiz, Ezequiel Lavezzi ou encore Blaise Matuidi, qui sont encore en vacances après un Mondial éprouvant, le PSG se présentera face à Guingamp avec une équipe qui aura fière allure : Cavani, Ibrahimovic, Motta, Verratti, Sirigu, Pastore ou encore le prodige Lucas seront bien de la partie. Avant de récupérer toutes ses troupes, l’entraîneur Laurent Blanc n’a qu’une seule idée en tête, débuter le nouvel exercice par un trophée de plus après le triplé Championnat-Coupe de la Ligue-Trophée des Champions réalisé la saison dernière. Avec en toile de fond la préparation de la première journée de Championnat, où Paris affrontera Reims.

Paris, "obligation" de l'emporter

Bien que privé de ses internationaux et affublé d’une improbable charnière centrale Marquinhos – Camara, loin d’avoir offert des garanties lors des derniers matchs amicaux, Blanc sait que son équipe est « dans l’obligation » de l’emporter. La pression sera bien entendu sur ses épaules et nul doute qu’un revers ferait tâche à l’heure de lancer la saison. Pour Guingamp, c’est « un moment historique » qui se profile, comme l’a expliqué son entraîneur Jocelyn Gourvennec. Se profile, également, une tâche très compliquée. 

Victor Patenôtre