PSG : Comment gérer l'absence de Kylian Mbappé ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Kylian Mbappé se déplaçait à l'aide de béquilles à l'issue de la finale
Kylian Mbappé se déplaçait à l'aide de béquilles à l'issue de la finale | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Absent trois semaines en raison d'une blessure à la cheville contre Saint-Etienne, Kylian Mbappé risque de manquer le quart de finale de Ligue des champions contre l'Atalanta. Cela oblige Thomas Tuchel, déjà privé d'Angel Di Maria, à revoir ses plans pour ce choc européen.

Le PSG n’est pas verni en Ligue des champions. Privé de Neymar lors des huitièmes de finale les deux saisons précédentes, le champion de France craint cette fois l’absence de Kylian Mbappé en quarts contre l’Atalanta. Le club a annoncé lundi une indisponibilité "d’environ trois semaines", à 19 jours du rendez-vous la Ligue des champions, après sa blessure à la cheville contre Saint-Etienne, vendredi. L’entraîneur allemand Thomas Tuchel risque de devoir faire sans le champion du monde, mais peut s’appuyer sur ses absences passées.

Pas de souci en Ligue 1

Depuis l’été dernier, Kylian Mbappé n’a manqué qu’onze rencontres avec le Paris Saint-Germain : sept en Ligue 1, trois en Coupe de France et une en Ligue des champions. Le bilan parisien n’en est pas affecté, avec neuf victoires, une défaite et un nul. Au quotidien, l’effectif parisien est assez profond pour que l’absence d’une star ne pèse que peu. Lorsque le champion du monde avait été victime d’un claquage en début de saison, le PSG avait enchaîné trois victoires en Ligue 1, dont une face à Lyon (0-1), avant de s’incliner contre Reims. Son principal remplaçant avait alors été Eric-Maxim Choupo-Moting, Edinson Cavani et Mauro Icardi étant également sur le flanc à ce moment-là.

à voir aussi PSG : Kylian Mbappé, indisponible trois semaines, est très incertain pour le match de Ligue des Champions contre l'Atalanta PSG : Kylian Mbappé, indisponible trois semaines, est très incertain pour le match de Ligue des Champions contre l'Atalanta

Le Real et Dortmund, tests réussis

Depuis deux ans, Mbappé n’a manqué qu’une rencontre complète de Ligue des champions. En septembre dernier, il avait pris place en tribunes pour voir ses coéquipiers dominer un Real Madrid loin de ses standards (3-0). Thomas Tuchel, également privé de Neymar, avait organisé son équipe en 4-3-3 avec Angel Di Maria et Pablo Sarabia pour encadrer Icardi. Le premier s’était offert un doublé, avant une réalisation de Thomas Meunier.

Touché avant le huitième retour contre Dortmund, il n’avait disputé que les 25 dernières minutes. Tuchel avait fait confiance à un quatuor Di Maria, Sarabia, Edinson Cavani et Neymar. Dans un contexte particulier, à huis clos au Parc des Princes, le faux rythme du match et la performance collective des Parisiens avaient limité l’impact de son absence. Mais des quatre hommes de l’attaque, deux d’entre eux, Cavani et Di Maria, ne seront pas du voyage à Lisbonne.

Quelles solutions pour Tuchel ?

Thomas Tuchel va donc devoir composer autrement. Un choix d’hommes, mais aussi un choix de système. Dans l’immédiat, donc face à Lyon en finale de Coupe de la Ligue, la présence d’Angel Di Maria peut permettre un maintien du 4-4-2 utilisé face à Dortmund. Icardi prendrait alors la place de Cavani devant. Mais l’Argentin sera suspendu lors du quart. Cela rend crédible l’hypothèse d’un retour au 4-3-3, tant il est difficile d'imaginer aujourd'hui une titularisation de Choupo-Moting ou de Julian Draxler (22 minutes en C1 cette saison). La composition pourrait alors ressembler à celle du match contre Angers, début octobre. Sans Mbappé, et avec Di Maria sur le banc, le technicien allemand avait aligné un milieu Leandro Paredes-Marco Verratti-Idrissa Gueye, derrière un trio Neymar-Icardi-Sarabia, tous les trois buteurs ce jour-là. Les Parisiens s’étaient imposés 4-0.

Déjà le candidat principal pour remplacer Di Maria, Sarabia semble désormais assuré de démarrer, si Mbappé ne revient pas miraculeusement dans les temps. La présence d’un milieu supplémentaire pourrait également être précieuse face à l’intensité mise par l’Atalanta, notamment lors des transitions. Si Gueye risque de souffrir face au pressing atalante, la qualité technique de Verratti et Paredes offriraient de belles garanties pour ressortir les ballons. Mais à 19 jours de la rencontre tant attendue, de nombreux rebondissements peuvent encore se produire.