PSG-Beveren : Les règles sanitaires inégalement respectées

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Les ultras parisiens contre Beveren
Les ultras parisiens contre Beveren | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour le retour partiel du public au Parc des Princes, les règles sanitaires n'ont pas été respectées par tous les spectateurs. Les ultras parisiens sont notamment dans le viseur.

Drôle d'ambiance au Parc des Princes vendredi soir. Pendant que les joueurs du PSG étrillaient Beveren sur la pelouse (7-0), quelques 5 000 spectateurs retrouvaient les tribunes de l'enceinte parisienne. Une première post-confinement, où les règles de sécurité sanitaire ont été inégalement appliquées selon les observations de L'Equipe et du Parisien sur place. 

"La passion était trop forte"

L'attention se concentre notamment sur les supporters du Collectif Ultras Paris (CUP), présents dans le virage Auteuil. Normalement obligatoire, le masque a rapidement été abandonné. Et les règles de distanciation sociale (deux sièges d'écart entre chaque groupe de moins de dix personnes) n'ont pas été respectées. "La passion était trop forte", explique un membre du CUP dans Le Parisien. "Je connais le risque, je sais qu'on s'expose mais ça fait tellement longtemps... En plus, la fin de saison arrive, avec la Ligue des champions, où on ne pourra pas être."

à voir aussi Des titulaires au diapason, un banc au niveau... Le PSG a rassuré, il faudra confirmer Des titulaires au diapason, un banc au niveau... Le PSG a rassuré, il faudra confirmer

Un comportement peu du goût des autorités, de la préfecture de police à la Fédération française de football. La situation s'est améliorée après l'heure de jeu, quand plusieurs groupes ont été envoyés dans la partie supérieure du virage. "Il faut que ça se passe bien pour que la "jauge" augmenteCes attitudes ne vont pas encourager à desserrer la limitation du nombre de supporters", juge un membre du ministère des Sports dans L'Equipe

Dernier match au Parc mardi

Les ultras parisiens ont déjà décidé de ne pas assister aux deux finales nationales, en Coupe de France face à Saint-Etienne (24 juillet) et en Coupe de la Ligue contre Lyon (31 juillet), en raison d'un nombre trop limité de places attribuées (1 250). Une décision identique a été prise par les groupes de fans stéphanois. Les ultras parisiens auront donc une dernière occasion de communier avec leurs joueurs, mardi soir au Parc, face au Celtic. 

France tv sport francetvsport