Portrait Mohammed Bin Hammam (président de la Confédération asiatique) 05 2011
Mohammed Bin Hammam, président de la Confédération asiatique de football | AFP

Procédure ouverte visant Bin Hamman, rival de Blatter

Publié le , modifié le

Le comité d'éthique de la Fifa a ouvert ce mercredi une procédure visant quatre responsables, dont Mohammed Bin Hammam et Jack Warner, pour de "possibles violations" du code éthique et "allégations de fraude" dans le cadre de l'élection présidentielle de la Fifa du 1er juin prochain.

Outre Bin Hammam, président de la Confédération asiatique et candidat à l'élection contre le président sortant Joseph Blatter, et Warner, vice-président de la Fifa, sont aussi visés deux personnalités moins en vue, responsables du foot caribéen Debbie Minguell et Jason Sylvester.


Leurs arguments de défense sont attendus le 27 mai et leur audience devant le comité d'éthique de la Fédération internationale de football à son siège de Zurich est prévue le 29 mai.
L'affaire est partie de propos rapportés le 24 mai au secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke par Chuck Blazer, membre du comité exécutif de la Fifa et secrétaire général de la Concacaf, sur de "possibles violations" du code éthique qui auraient été commises par des officiels de l'instance du football mondial. 


M. Blazer aurait dénoncé en particulier une réunion de la Confédération du football caribéen, apparemment organisée conjointement par Warner et Bin Hammam, qui aurait eu lieu les 10 et 11 mai derniers. Cette réunion aurait été en rapport avec les élections présidentielles à venir à la Fifa.

AFP