Brésil Seleçao
Leandro Damiao, l'attaquant de la Seleçao | AFP - AIZAR RALDES

Première victoire pour le Brésil de Scolari

Publié le , modifié le

Luis Felipe Scolari a remporté sa première victoire à la tête de la sélection brésilienne contre la Bolivie (4-0). Un net succès qu'il doit notamment à Leandro Damiao, l'attaquant de Gremio qui a ouvert rapidement le score (3e minute) et à Neymar, auteur d'un doublé. Après 1 défaite et 2 nuls, l'ancien entraîneur de Chelsea a profité de ce match amical à but caritatif pour trouver quelques certitudes.

Après cinq matches sans victoire (3 nuls et 2 défaites), le Brésil s'est refait une santé face à une faible équipe de Bolivie. Un succès construit lors des 45 premières minutes où les hommes de Luis Felipe Scolari ont inscrit 3 buts. Le buteur de l'Internacional Porto Alegre Leandro Damiao a mis la Seleçao sur de bons rails en ouvrant le score dès la 3e minute, avant que la star de Santos Neymar ne fasse trembler les filets à deux reprises. Alexandre Pato a parachevé le succès auriverde dans le temps additionnel de  la seconde période, validant ainsi tous les choix du sélectionneur Luiz Felipe  Scolari qui avait décidé de rappeler ce dernier ainsi que Ronaldinho et Neymar  et d'intégrer l'ailier de Palmeiras Leandro, pensionnaire de l'équipe des moins de 20 ans.

Pour des Brésiliens détenus

Décrochée dans le groupe sud-américain de qualification pour le  Mondial-2014 au Brésil, la Bolivie n'a rien pu faire samedi sur son terrain lors de ce match amical programmé alors que douze supporters brésiliens sont  détenus dans la cité andine de Oruro (ouest), accusés par les autorités boliviennes du meurtre d'un jeune Bolivien durant un match de Copa Libertadores  entre San José (Bolivie) et les Corinthians (Brésil). "Je ne pourrai rien promettre car je ne fais pas partie du pouvoir  judiciaire", a déclaré à leur sujet le président bolivien Evo Morales lors  d'une conférence de presse à Santa Cruz. Fin février, un jeune Brésilien de 17 ans avait reconnu à la télévision  être responsable de la mort du garçon de 14 ans, causée par le jet d'une fusée. La Fédération brésilienne avait convenu de faire don de l'ensemble de la  recette de la billetterie à la famille mais son homologue bolivienne a indiqué que seulement une partie des fonds récoltés lors du match irait aux parents du  jeune Kevin Beltran.