Lacazette et Arsenal s'imposent
Lacazette et Arsenal s'imposent face à Fulham |

Premier League : Arsenal gagne sans convaincre face à Fulham

Publié le , modifié le

Après leur lourde défaite face à Liverpool il y a quelques jours, les Gunners avaient à coeur de bien démarrer l'année 2019. C'est chose faite, avec cette victoire face à Fulham (4-1), 19e de Premier League. Le succès, large, a mis du temps à se dessiner.

Le calendrier fait parfois bien les choses. Après le choc face à Liverpool qui promettait d'être mouvementé (il l'a été), Arsenal avait de quoi se refaire une santé. Face à eux s'avançait Fulham, piètre 19e de Premier League, malgré un mercato autrement plus ambitieux que ne le laisse entendre son classement. La proie était toute désignée : une équipe en mal de confiance, au bord du gouffre, à domicile pour Arsenal. Mais le score (4-1) ne dit rien des errements d'Arsenal pendant 75 minutes. S'il revient à deux points de Chelsea au classement, Unai Emery a encore du pain sur la planche. 

Alexandre Lacazette de nouveau buteur 

Jusqu'au but de Granit Xhaka (23e), Arsenal ne maîtrisait pas grand chose et Unai Emery a du remercier plus d'une fois la maladresse de Ryan Sessegnon, défenseur de Fulham. A la 15e puis à la 23e minute, il a eu l'occasion d'ouvrir le score. Arsenal enchaînait alors les pertes de balle précoces, sans vraiment faire l'effort sur le repli défensif. Mais le but de Xhaka, contre le cours du jeu donc, a fait basculer la rencontre.

Les Gunners ont ensuite assailli la cage d'un Rico héroïque (quatre fantastiques arrêts), sans pour autant se rassurer sur sa défense. A la mi-temps, Emery a d'ailleurs voulu consolider son milieu de terrain en faisant entrer Torreira à la place de Mustafi. Peine perdue, l'entame de la seconde période n'a pas été bien meilleure. Et puis, Lacazette, jusqu'ici complètement invisible, a surgi de l'ombre pour inscrire son 7e but de la saison, sur une passe d'Iwobi, très bon ce soir (deux passes décisives). La réduction du score de Kamara, entré en jeu quelques minutes plus tôt, aurait pu faire vaciller les Gunners, tant ils manquent de certitudes derrière. Mais grâce à leur force de frappe offensive, et également à la fébrilité adverse, Ramsey (79e) puis Aubameyang (83e) ont parachevé leur large victoire