Lionel Messi
Lionel Messi | PHOTO LLUIS GENE / AFP

Pourquoi Lionel Messi devrait remporter un 5e Ballon d'Or

Publié le , modifié le

Voici 4 bonnes raisons de croire que Lionel Messi va remporter un cinquième Ballon d'Or, ce lundi à Zurich, devant son éternel rival Cristiano Ronaldo et le prodige brésilien Neymar :

1. Parce qu'il a (encore) fait une année exceptionnelle

S'il a encore échoué dans une finale avec l'Argentine, en Copa America face au Chili après avoir perdu celle du Mondial-2014 face à l'Allemagne, "la Pulga" (la puce) a quasiment tout raflé avec le Barça: Ligue des champions, Supercoupe d'Europe, championnat et coupe d'Espagne, Mondial des clubs. Co-meilleur buteur de la dernière C1 avec... Ronaldo et Neymar (10 réalisations), il n'a certes pas marqué en finale face à la Juventus (3-1), mais fut impliqué sur les trois buts de son équipe. En cinq finales disputées, Messi  a tout de même inscrit 6 buts, portant son total à 24 buts en 28 finales.

2. Parce que Messi est redevenu Messi

En 2015 Messi a montré qu'il était ce joueur d'exception capable de ridiculiser d'un coup de rein un solide défenseur comme Jerome Boateng avant de crucifier Manuel Neuer et le Bayern Munich en demi-finale de C1. Ou de perforer à lui seul l'arrière-garde de Bilbao, en finale de la Coupe du Roi, avec un raid démarré au milieu de terrain et conclu d'un but du gauche. Un exploit qui concourt pour le "Prix Puskas" du plus beau but de l'année.

3. Parce que même Ronaldo pense que ce sera Messi

La cause semble à ce point entendue que Ronaldo lui-même s'est fait une raison. "Honnêtement, je pense que Messi  va remporter le Ballon d'Or cette année", a-t-il dit en novembre. Pourtant, CR7 n'a pas démérité. Mais s'il a commencé sur les chapeaux de roue l'actuelle édition de la Ligue des champions avec 11 buts marqués en phase de groupes, il reste sur une saison blanche en termes de trophées collectifs.

4. Parce que Neymar n'a que 23 ans

Neymar, lui, a d'ores et déjà pris date en s'invitant pour la première fois dans cette finale. Le prodige brésilien a peu de chances d'être sacré à 23 ans, même s'il a réussi sa meilleure saison depuis son arrivée au Barça en 2013. Comme Messi , Neymar a collectionné les titres, mais il s'est surtout émancipé de la tutelle de son glorieux aîné quand celui-ci était blessé. Sa prestation gigantesque contre le Real Madrid à Santiago Bernabeu (4-0), le 21 novembre, en fut la preuve éclatante.