Pour Ribéry, l'Allemagne sera championne d'Europe

Pour Ribéry, l'Allemagne sera championne d'Europe

Publié le , modifié le

L'ancien international français Franck Ribéry a estimé que l'Allemagne allait remporter l'Euro en France cet été, dans une interview vendredi au quotidien allemand Bild. A la question: qui sera champion d'Europe?, le joueur du Bayern Munich qui vient de retrouver les terrains après plusieurs blessures, a répondu "L'Allemagne!".

"Et maintenant, les Français sont bien énervés, non?", a conclu l'ex-ailier des Bleus alors que dans l'interview, il a rappelé avoir été affecté par les circonstances de son forfait, peu avant la Coupe du monde 2014. "J'ai tellement aidé mon pays. Et puis il y a eu le problème avec mon dos avant la Coupe du monde 2014. Les gens ont soudainement oublié ce que j'avais fait pour la France. Ça fait mal! Mais c'est le passé", a déclaré le joueur. Le Français a annoncé sa retraite internationale en août 2014. Juste avant, il avait dû déclarer forfait pour la Coupe du monde en raison d'une lombalgie. Une polémique avait ensuite éclaté durant la compétition, le médecin des Bleus Franck Le Gall ayant critiqué les méthodes de soins de son homologue du Bayern Munich Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt. Ribéry (81 sélections, 16 buts), qui fêtera ses 33 ans le 7 avril, affirme dans l'interview vouloir prolonger au Bayern où son contrat en cours expire en 2017.

Un ou deux ans de plus au Bayern ?

"Ribéry et le Bayern, ça marche ensemble", dit-il, ajoutant avoir "un peu discuté avec" les dirigeants du club, et vouloir "rester encore un ou deux ans de plus". "Si j'avais voulu beaucoup plus d'argent, je serais allé en Chine. J'ai eu une proposition. Mais ça ne m'intéresse pas", assure 'Francky', qui préfère "prendre du plaisir avec les fans et gagner des titres avec le Bayern". Il voit d'ailleurs "une forte chance" de refaire le coup du triplé championnat-Coupe-Ligue des champions, "car nous sommes meilleurs en qualité qu'en 2013 et avons plus de supers joueurs sur le banc". Pour cela, "il faut tout gagner, à commencer contre la Juventus la semaine prochaine", souligne-t-il, à cinq jours du second duel avec le champion d'Italie (2-2 à l'aller) pour une place dans le top-8 de la Ligue des champions. "Si on reste bien concentré, on gagnera ce match. Mais Turin a une super défense. C'est dangereux", prévient le N.7 bavarois, qui prétendra à sa deuxième titularisation de l'année samedi pour la réception du Werder Brême en championnat.

AFP