Cristiano Ronaldo - Portugal
Cristiano Ronaldo | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Pour échapper aux poursuites, Cristiano Ronaldo transige avec le fisc espagnol

Publié le , modifié le

Cristiano Ronaldo a accepté de transiger avec le fisc espagnol et de payer 18,8 millions d'euros afin de mettre fin à ses poursuites dans le cadre d'un pré-accord avec les autorités. La star portugaise du Real Madrid, en cas de condamnation pourrait risquer une amende d'au moins 28 millions d'euros et une peine allant jusqu'à trois ans et demi de prison,

Ce pré-accord doit encore être ratifié par le fisc pour être formalisé. si tel était le cas, il mettrait fin aux poursuites du parquet de Madrid, sur ce dossier ouvert il y a un an.

Le parquet soupçonne le quintuple ballon d'or d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger - aux îles Vierges britanniques et en Irlande, où les taux d'imposition sont très bas - pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ses "droits à l'image". Dans le détail,  il lui reproche d'avoir déclaré tardivement, en 2014, 11,5 millions d'euros de revenus d'origine espagnole pour la période 2011-2014 alors qu'ils s'élevaient en fait à 43 millions. S'y ajoutent 28,4 millions d'euros qu'il aurait cachés au fisc pour la période 2015-2020. Un total de 14,7 millions d'euros d'ardoise fiscale impayée. Les avocats de "CR7" ont pour leur part allégué une simple différence d'interprétation sur la part de revenus taxables en Espagne.

Des arguments que la justice n'a pas retenu même si elle a accepté une possible transaction, à condition que l'administration fiscale le valide.  

France tv sport francetvsport