Portugal : Santa Clara, le club des Açores forcé à migrer sur le continent pour la reprise du championnat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Les joueurs de Santa Clara sont délocalisés à Lisbonne pour la reprise
Les joueurs de Santa Clara sont délocalisés à Lisbonne pour la reprise | EDUARDO COSTA/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce mercredi, la Liga NOS sera le huitième championnat européen à reprendre sa saison 2019-2020 après sa suspension mi-mars en raison de l’épidémie de Covid-19. Pour ce retour à la compétition, les instances dirigeantes du football portugais ont homologué seize stades sur les dix-huit utilisés en temps normal. Le club de Santa Clara, basé aux Açores, doit se délocaliser à Lisbonne et disputer ses matches à domicile sur terrain neutre. Un désavantage pour les joueurs et le staff, qui doivent à nouveau se confiner pour les six semaines restantes de championnat.

Suspendu à la mi-mars en raison de l’épidémie de Covid-19, le football reprend progressivement à travers l’Europe. Et pour terminer la saison 2019-2020, toutes les solutions sont bonnes. Évoquée en Angleterre pour la reprise de la Premier League, l’hypothèse de jouer les matches sur terrain neutre va s’appliquer à deux clubs de la Liga NOS, le championnat portugais de football qui fait son retour ce mercredi. Belenenses est l'un de ces deux clubs, et ses joueurs ne pourront pas jouer leurs matches à domicile dans le stade du Restelo. Mais c'est surtout l'autre club concerné qui détonne de par sa situation.

Vendredi, l’ensemble des membres du staff et de l’effectif de Santa Clara ont quitté les Açores, où le club est basé, pour rejoindre le continent, et plus précisément Lisbonne. Durant les six prochaines semaines au cours desquelles se disputeront les dix dernières journées de la saison, le club de Santa Clara sera donc délocalisé dans la capitale portugaise après décision de la Liga NOS. Les joueurs s’entraîneront et joueront leurs matches à domicile sur les terrains de la Cidade do Futebol, le Clairefontaine portugais, où s’entraînent généralement les Cristiano Ronaldo, Bernardo Silva et autres cadres de la sélection.

"On appréhende un peu"

"On est confiant pour la reprise", affirme Pierre Sagna, l’arrière droit franco-sénégalais de Santa Clara. Arrivé lors du dernier mercato hivernal dans le club des Açores, Sagna n’a pu jouer que deux rencontres avec sa nouvelle équipe et va donc disputer la fin de saison dans des conditions inédites. En effet, la délocalisation du club sur le continent et la reprise du championnat signifient un nouveau confinement pour les joueurs et le staff technique. "Ça va être long, mais on s’était préparé mentalement pour ça", assure le latéral droit.

à voir aussi Liga Nos : le championnat portugais boucle son calendrier, reprise le 3 juin Liga Nos : le championnat portugais boucle son calendrier, reprise le 3 juin

Pour les six prochaines semaines de compétition, les joueurs de Santa Clara seront ainsi confinés dans un hôtel et ne pourront en sortir que pour les entraînements et les rencontres. "Forcément, on appréhende un peu la reprise, notamment parce qu’on va être isolé sans voir nos proches", explique Pierre Sagna, qui précise que le club devrait autoriser une visite des familles au cours du mois de juin, tout en respectant à la lettre les consignes sanitaires édictées par la ligue.

Maritimo est passé entre les mailles du filet

Car si le club de Santa Clara subit cette délocalisation sur le continent pour les dernières semaines de cette saison 2019-2020, c’est pour limiter au maximum la propagation du virus. Le Portugal fait partie des pays européens qui ont le mieux résisté à l’épidémie - 32 000 cas et "seulement" 1 400 décès à déplorer - et souhaite éviter de créer des clusters sur ses îles. Lors de la reprise des entraînements des clubs de la Liga NOS le 10 mai dernier, près d'une dizaine de joueurs avaient été testés positifs au Covid-19. Afin d’éviter une nouvelle propagation du virus, malgré les consignes sanitaires que les clubs devront respecter, Santa Clara a dû accepter cette migration à Lisbonne, loin de chez soi.

Cristiano Ronaldo sur les terrains de la Cidade do Futebol où s'entraînera Santa Clara
Cristiano Ronaldo sur les terrains de la Cidade do Futebol où s'entraînera Santa Clara © FRANCISCO LEONG / AFP

"On comprend cette décision de la ligue et on la respecte", précise Pierre Sagna. Mais dans le même temps, le club de Maritimo, basé à Funchal sur l’île de Madère, a réussi à convaincre les instances dirigeantes du football portugais de ne pas subir le même sort que Santa Clara. Nuno Pereira, directeur général du Maritimo, a en effet menacé de ne pas participer à la fin de la saison en cas de délocalisation de son club sur le continent : "Si nous sommes obligés de rester sur le continent, les joueurs seraient confinés dans un hôtel et ils courraient un plus grand risque en termes de santé. Cela nous désavantagerait également par rapport à nos adversaires. Cela dévaloriserait le championnat".

Des matches à près de 1 500km de chez soi

Un avis que ne partage pas Pierre Sagna, pour qui jouer les matches à la Cidade do Futebol "ne désavantagera pas le club, car on va s’approprier le terrain au fur et à mesure". Il faut aussi dire que cette saison, Santa Clara, qui occupe la 10e place du classement de la Liga NOS, s’est montré plus performant à l’extérieur qu’à domicile. Et l’argument invoqué par le directeur général du Maritimo tend à être infirmé par les statistiques en Bundesliga : sur les 27 matches joués à huis clos depuis la reprise, cinq équipes seulement ont réussi à s’imposer à domicile.

à voir aussi Une seule victoire à domicile en Bundesliga : les matches à huis clos vont-ils fausser la fin des championnats ? Une seule victoire à domicile en Bundesliga : les matches à huis clos vont-ils fausser la fin des championnats ?

"On a été meilleurs à l’extérieur qu’à domicile cette saison, et j’espère que ça va continuer, parce que c’est comme si on allait jouer tous nos matches à l’extérieur", souligne Pierre Sagna. En plus des matches joués sur terrain neutre, le latéral droit précise également que la délocalisation forcée devrait permettre aux joueurs de Santa Clara de meilleurs temps de récupération en évitant les allers-retours constants entre les Açores et le continent, alors que la ligue s’est efforcée de donner au moins quatre jours de battement à tous les clubs entre chaque match.

Malgré tout, Pierre Sagna assure qu’il "aurait préféré jouer dans le stade de Santa Clara (Estadio de São Miguel, ndlr) avec les supporters présents". Impossible en raison de la situation sanitaire, qui implique qu'un certain nombre de règles devront être respectées par tous les clubs de la Liga NOS pour la reprise du championnat mercredi. Pour les joueurs de Santa Clara, les restrictions ont déjà débuté avec le début d’un confinement de six semaines. Avant un premier match "à domicile" contre Braga vendredi, à près de 1 500 kilomètres de chez soi.

à voir aussi Coronavirus : Nouveaux cas au Portugal, Benfica touché Coronavirus : Nouveaux cas au Portugal, Benfica touché