Sébastien Haller, l'éloge de la patience
Sébastien Haller, l'éloge de la patience | AFP

Portrait : Sébastien Haller, l'éloge de la patience

Publié le , modifié le

Tout juste transféré à West Ham après deux ans à Francfort, Sébastien Haller rejoint la Premier League pour continuer sa progression. À 25 ans, l'attaquant tricolore s'avance comme l'homme-clé des Hammers. Une première dans sa jeune carrière.

Dans la grande famille de l'Eintracht Francfort, il y a le surdoué, celui qui attire la lumière et les foules : Luka Jovic. Rapide et technique, le jeune attaquant serbe a filé cet été pour 60 millions d'euros au Real Madrid afin de concurrencer un certain Karim Benzema. Longtemps dans son ombre, un autre joueur a décidé de prendre enfin la lumière. Officiellement transféré à West Ham pour cinq saisons contre un montant de 50 millions d'euros, Sébastien Haller devient ainsi la recrue la plus chère de l'histoire des Hammers. À désormais 25 ans, il arrive comme la star de cette équipe dans le championnat le plus compétitif du monde. 

Des débuts prometteurs

Mais avant d'en arriver là, le natif de Ris-Orangis a dû emprunter des chemins de traverse. Les débuts sont pourtant idylliques. Recruté par l'AJ Auxerre à l'âge de 13 ans dans un club qui a fait de son centre de formation sa marque de fabrique, il est régulièrement surclassé.

Dans l'ombre de ses aînés Paul-George Ntep et Yaya Sanogo, il empile les buts chez les U15. En une année, il plante 50 buts en 19 matchs. Ses qualités de buteur sautent aux yeux. Lancé chez les grands en 2012 alors que le club est redescendu en ligue 2, il n'a que 19 ans. C'est à ce moment que les problèmes commencent. Véritable tour de contrôle devant (1m90) et plutôt doué techniquement, il a cependant une image de joueur nonchalant et ne justifie pas les attentes placées en lui. Durant ses trois années passées dans l'Yonne il ne plante que 8 pions en 57 rencontres. Certains entraîneurs pointent notamment son manque de travail. 

S'expatrier pour (enfin) briller

Bloqué à Auxerre et sans réussite, il est prêté aux Pays-Bas à Utrecht avec option d'achat de 700 000 euros. Dès son arrivée, il envoie une première réponse à son nouveau club. Un quadruplé face à Dordrecht en apéritif. 11 buts en 17 matchs pour sa première saison. Le Francilien s'éclate et s'installe définitivement dans la province hollandaise.

 En équipe de France, le constat est le même. Avec 13 buts en 20 sélections avec les espoirs, il démontre enfin ses qualités de finisseur. Et après deux saisons pleines à Utrecht, le retour en France n'est pas à l'ordre du jour. Comme bon nombre de tricolores, sa nonchalance et son manque de travail se sont arrêtés à la frontière. Il file en 2017 à Francfort contre 6 millions d'euros en même temps que Luka Jovic. 

à voir aussi Football - Mercato : le Français Sébastien Haller signe à West Ham Football - Mercato : le Français Sébastien Haller signe à West Ham

Les Bleus en ligne de mire

Ensemble, les deux hommes font vriller les défenses de Bundesliga. Son profil à la Olivier Giroud est un complément parfait avec la vitesse de l'attaquant serbe. Dans le top 8 du championnat allemand ces deux dernières années et avec une Coupe d'Allemagne en poche, Sébastien Haller ne voit pas pour autant les portes de l'équipe de France s'ouvrir. La faute à un nouveau titre de champion du monde pour la France et une équipe qui bouge peu.

En débarquant à West Ham cette saison, le Français espère cependant continuer sa progression au plus haut niveau et montrer aux Bleus qu'il peut être une alternative crédible dans les prochaines années.