Popescu
Gheorghe Popescu. | AFP PHOTO DANIEL MIHAILESCU

Popescu derrière les barreaux

Publié le , modifié le

L'ancien capitaine international roumain du FC Barcelone Gheorghe Popescu a été condamné mardi à une peine de prison ferme dans son pays avec sept responsables de clubs de football et agents de joueurs, pour des détournements sur des transferts entre 1999 et 2005.

Ces grands noms du football roumain étaient accusées de n'avoir déclaré qu'une partie des revenus provenant des transferts de douze joueurs roumains vers des clubs étrangers. Selon les procureurs anti-corruption (DNA), une partie importante de ces sommes aurait été placée sur des comptes dans les Iles Vierges et aux Pays-Bas pour être utilisée ensuite à des fins personnelles. Popescu, vainqueur de la Coupe des vainqueurs de Coupe et de la Super-Coupe avec le Barça en 1997, a été condamné à trois ans, un mois et dix jours de prison, l'ex-président du Dinamo Bucarest (1e div.), Cristian Borcea, à six ans et quatre mois, et l'ex-président du Rapid Bucarest (1e div.) George Copos, à trois ans et huit mois. Deux agents de joueurs, les frères Ioan et Victor Becali, ont écopé respectivement de six ans et quatre mois et quatre ans et  huit mois.

Parmi les joueurs transférés figuraient les internationaux Nicolae Mitea (du Dinamo Bucarest vers l'Ajax Amsterdam), Cosmin Contra (du Dinamo au Deportivo Alaves/ESP) et Ionel Ganea (du Gloria Bistrita au VfB Stuttgart/GER). Selon l'accusation, ces transactions illégales auraient causé un manque à gagner d'environ 1,5 million de dollars (1,1 million d'euros) au budget de l'Etat roumain, de 10 millions de dollars (7,2 millions d'euros) pour les quatre clubs roumains impliqués et de 600.000 dollars (430.000 euros) pour la Fédération roumaine de football. Le procès avait débuté en octobre 2008. D'abord acquittés, les prévenus avaient été ensuite condamnés en appel avant que l'affaire ne soit rejugée dans  son ensemble.

Jean Charbon