Coupe de France Toulouse Paris FC Touré
Le Paris FC contre Toulouse en Coupe de France en 2011 | AFP - Pascal Pavani

PFC et Red Star rêvent de Ligue 1

Publié le , modifié le

Raymond Domenech et Luis Fernandez se font entendre depuis quelques jours à propos d'une Arlésienne: la présence dans l'élite d'un autre club francilien. L'ancien sélectionneur a déclaré son intérêt pour le Red Star tandis que l'ancien entraîneur du Paris-Saint-Germain est carrément entré en discussions avec le Paris FC. Le PSG version Qatar aura peut-être un concurrent sérieux dans quelques années.

Plus de vingt ans après les derniers derbies en D1 contre le Racing Club de Paris, le Paris-Saint-Germain peut-il s'attendre à voir débouler un autre club de la capitale -ou de sa périphérie proche ? Rien n'est fait et le chemin risque d'être assez long d'ici là. On ne parle pas de court terme mais imaginer une solution à l'échéance de quatre-cinq ans semble réaliste. Aujourd'hui, seuls deux projets restent crédibles sachant que Créteil n'est pas Paris et que le Racing, désormais associé à Levallois, végète en CFA2: le Red Star, club de Saint-Ouen (93), et le Paris FC, le club de la Porte de Montreuil. Les deux clubs pourraient s'associer à deux "hommes forts" du football français, si l'on en croit certaines informations.

Fernandez veut booster le Paris FC

Luis Fernandez, qui a décidé de ne pas poursuivre avec l'équipe nationale d'Israël en décembre, s'est peut-être trouvé un nouveau challenge. L'ancien entraîneur du PSG a révélé mercredi être en discussion avec les dirigeants du PFC pour "diriger un projet sportif". Il a précisé qu'il ne sera ni entraîneur, ni président, mais qu'il voulait entrer dans le capitale du club. Guy Cotret, l'actuel président, a avoué à L'Equipe qu'il avait rencontré Fernandez "il y a trois semaines". Les deux hommes pourraient se revoir en fin de semaine afin d'entrer dans une phase plus concrète.

Le Red Star intéressé par Domenech

Raymond Domenech, de son côté, lorgne vers le club audonien. "Mon rêve, c'est le deuxième club parisien." L'appel du pied lancé par l'ancien coach des Bleus, lundi soir au micro de RTL, a interpellé les dirigeants du Red Star qui se montrent intéressés. "Personnellement, je serai ravi de l'avoir, a lâché mardi soir Patrice Haddad, le président du club francilien. C'est forcément quelqu'un que je dois rencontrer." Domenech déplore que la capitale n'ait qu'un porte-drapeau, le PSG, quand d'autres capitales européennes en ont plusieurs.

"Il y a un seul club à Paris, pour dix à Londres, deux à Barcelone, deux à Madrid", regrette-t-il. Avoir une rivalité dans la même ville entre deux clubs parisiens, cela serait bien. Je pourrais même les prendre en CFA ou en DH si le projet est bon." "On a l'impression qu'il est aujourd'hui disponible intellectuellement pour apporter son savoir et son expérience, a confié Patrice Haddad, le président des Rouge et Vert. Le fait de l'annoncer comme cela, c'est une preuve d'une sensibilité nécessaire au football et d'une sincérité nécessaire au football."

Une place pour deux

Même si ces projets avancent, certains écueils pourraient venir les contrecarrer. A commencer par une descente en CFA: le Paris FC est 12e du National (la 3e Division) avec 24 points et le Red Star pointe au 19e rang (18 points). Le maintien est donc loin d'être assuré et une descente serait forcément problématique quand on veut relancer un club et afficher des ambitions. Ensuite, la construction d'un stade de 20 000 places paraît aujourd'hui indispensable pour s'installer dans l'élite. Enfin, il est fort probable qu'un seul des deux clubs pourra réussir à aller au bout de son rêve, à moins que des mécènes ne débarquent d'un coup. Maintenant, ce que le rugby a bien réussi à faire (avec le Stade Français et le Racing-Métro en Top 14), le foot doit bien pouvoir le réaliser…

Grégory Jouin @GregoryJouin