Permis de construire signé pour la rénovation du stade Bollaert

Publié le , modifié le

Le député-maire de Lens Guy Delcourt a signé lundi le permis de construire pour la rénovation du stade Félix Bollaert dans le cadre de l'Euro-2016 en France, nouvelle étape dans un processus qui reste suspendu à un accord sur le financement des travaux.

Le maire de Lens a annoncé la signature dans un communiqué. L'arrêté doit être maintenant notifié à Luc Dayan, président du RC Lens "dans les jours qui viennent", selon le maire. Le club de football avait déposé la demande le 17 mars 2011. "Par ce geste, je réponds aux uns et aux autres qui m'accusent de traîner des pieds", a expliqué Guy Delcourt à l'AFP. "A vous de constituer les fonds nécessaires pour financer l'ensemble des travaux", a-t-il lancé à l'adresse des différentes parties.

Le coût total de la rénovation est estimé à 78 millions d'euros, et les inquiétudes sur la réalisation des travaux restent importantes. Début juillet, lors d'une réunion plénière du conseil régional, le président de la région Nord/Pas-de-Calais Daniel Percheron s'était inquiété d'un prêt de 40 millions d'euros non décidé au 30 juin par le Crédit Agricole pour compléter le financement. La banque est également l'actionnaire majoritaire du club.

Michel Faroux, directeur adjoint du Crédit Agricole Nord, "m'a dit que le Crédit Agricole avait évolué dans sa réflexion et qu'il était tout à fait prêt à reprendre dans le tour de table les discussions, avec un positionnement positif à son intervention pour la rénovation du stade Bollaert", a rapporté Guy Delcourt, qui indique avoir participé à une réunion avec lui le 17 août. "J'ai proposé de venir en mairie de Lens avant le 20 septembre, de réunir le Crédit Agricole, le Racing Club, la région, la communauté d'agglomération, un représentant du préfet, donc de l'Etat, et la ville de Lens", a ajouté M. Delcourt, afin de discuter d'un éventuel accord sur un plan de financement.

A la région, on affirme qu'il s'agit d'un "premier pas" avec la signature du permis de construire, ajoutant que le prêt était une "hypothèse" qui nécessitait étude et discussion entre le prêteur et l'ensemble des parties. Selon Guy Delcourt, Jacques Lambert, président du comité d'organisation de l'Euro-2016, a donné jusqu'au 30 septembre pour définir une position claire sur le fait que Lens pourrait accueillir ou non des matches de la compétition.

Dans le cadre d'une loi spéciale en prévision de l'Euro-2016, la rénovation du stade Bollaert peut bénéficier de subventions publiques. L'Etat a ainsi promis 12 millions d'euros et le conseil régional 25 millions d'euros.

Victor Patenôtre