Pelé, le plus grand joueur du XXe siècle
Pelé, l'icône du football brésilien | FRANCK FIFE / AFP

Pelé tente de renouer avec le peuple brésilien

Publié le , modifié le

Quelques jours après avoir minimisé les manifestations, Pelé a fait marche arrière: "S'il vous plaît, ne vous méprenez pas! Je suis à 100% en faveur de ce mouvement pour la justice au Brésil!", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Ambassadeur de la Coupe du monde au Brésil, le légendaire N.10 de la Seleçao avait été l'objet d'insultes de la part des Brésiliens sur les réseaux sociaux après avoir déclaré: "Nous allons oublier toute cette confusion actuelle au Brésil et nous allons penser que la sélection brésilienne est notre pays, notre sang". La nuit passée, ils étaient plus d'un millions de Brésiliens dans les rues du pays pour manifester contre la précarité, la corruption, la violence, et les sommes investies pour l'organisation du Mondial-2014.

Pelé est un enfant du peuple. Avec son sourire permanent, son talent exceptionnel, il est devenu une légende vivante, l'un des plus grands ambassadeurs du Brésil. C'est aussi pour cela qu'il est devenu l'ambassadeur de la Coupe du monde 2014. C'est avec cette casquette que le roi Pelé a commis une faute qu'une grande partie des Brésiliens n'a pas appréciée. Trois jours après le début des manifestations dans quelques grandes villes du pays, il avait déclaré: "Nous allons oublier toute cette confusion actuelle au Brésil et  nous allons penser que la sélection brésilienne est notre pays, notre sang". Une phrase vécue par beaucoup comme une tentative d'évacuer le problème, de le minimiser. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont été cinglants à l'égard d'un homme pourtant toujours adulé.

Alors que le mouvement prend chaque jour plus d'ampleur, Pëlé a donc fait marche arrière.  "S'il vous plaît, ne vous méprenez pas! Je suis à 100% en faveur de ce  mouvement pour la justice au Brésil!", a-t-il écrit sur son compte Twitter. "Je demande seulement à tous de soutenir notre sélection brésilienne et de  ne pas se décharger de leurs frustrations sur les joueurs (en les huant, etc.).  Merci beaucoup!" Très fin "politique", Pelé tente de renouer avec la population brésilienne. Après les déclarations de quelques joueurs en faveur de ces mouvements, et après une nuit ou plus d'un million de personnes étaient dans les rues pour protester et que le ministère des Affaires étrangères a été pris d'assaut, le gouvernement de Dilma Rousseff, qui a convoqué une réunion de crise dans la journée de vendredi et annulé une visite d'Etat au Japon, se trouve acculé de tous côtés.