Paul Pogba et Jose Mourinho, fin de la lune de miel

Paul Pogba et Jose Mourinho, fin de la lune de miel

Publié le , modifié le

Le torchon brûle-t-il ? Le couple José Mourinho-Paul Pogba a connu des difficultés ces dernières semaines, mais le crack peut mettre ça derrière lui avec une grande performance à Séville, mercredi en 8es aller de la Ligue des champions (20h45). A moins qu'il ne joue pas...

Embêté par un virus, Paul Pogba n'a pas fait le déplacement à Huddersfield en huitième de finale de la Coupe d'Angleterre durant le week-end. Est-il remis ? Le joueur est dans le groupe pour Séville, mais à vrai dire, ce n'est plus la question. Car même en pleine possession de ses moyens physiques, il n'y a plus vraiment d'assurance de voir Pogba titulaire au stade Sanchez Pizjuan. "Ils ne se dirigent pas vers un divorce au tribunal", note The Sun. "Mais il est juste de dire que la lune de miel est terminée du point de vue de José Mourinho. "Celui pour lequel Manchester United avait cassé sa tirelire à l'été 2016 (105 M EUR) n'a plus joué 90 minutes depuis plus d'un mois. Le milieu a été sorti lors des défaites contre Tottenham et Newcastle. Le revers contre les "Spurs" a d'ailleurs été marqué par une vive explication entre les deux hommes sur le bord de touche.

"Il ne joue pas bien"

Bien sûr, Mourinho a minimisé l'évènement et écarté tout problème personnel. Le Portugais a fustigé les "mensonges" d'un article dans L'Equipe évoquant un début de mésentente avec le joueur. "Mou" a tout de même reconnu que la "Pioche" n'avait "pas bien joué lors des derniers matches", assurant que son équipe avait besoin d'un Pogba "à un bon niveau" pour gagner. Le "Special One" a ensuite soutenu son joueur quelques jours plus tard, expliquant que la méforme du milieu venait en grande partie de sa blessure aux ischio-jambiers contractée en septembre. "Il a eu une grosse blessure durant la saison. Il a été absent pendant longtemps. En ce moment, il ne joue pas bien. Point final", avait-il commenté. Sauf que la presse britannique n'est pas de cet avis, pointant que la baisse de forme de la star est survenue après le recrutement en fanfare d'Alexis Sanchez. Le Français, joueur le plus cher du monde en 2016, a-t-il pris ombrage de l'arrivée du Chilien, désormais plus gros salaire de Premier League ?

Adaptation

Interrogé mardi sur le prix payé pour Pogba, et le fait qu'il serait temps qu'il brille dans les grandes affiches, Mourinho a botté en touche. "Je n'aime pas le fait qu'on considère qu'un joueur qui a coûté X millions n'a pas les mêmes responsabilités qu'un joueur qui a coûté trois fois X", a tranché le Portugais. "Quand je compose l'équipe, je ne regarde pas l'âge, le salaire ou l'indemnité de transfert, parce que ce n'est pas juste." Sportivement, en tout cas, "quelqu'un doit céder" note The Telegraph. Le milieu produit son meilleur football, de l'aveu même de "Mou", à gauche d'un milieu à trois (4-3-3). Celui qui fut aussi le "Happy One" préfère l'inclure dans un dispositif avec deux milieux défensifs (4-2-3-1), dans lequel les lacunes de positionnement d'un Pogba porté vers l'attaque sont régulièrement mises au grand jour. Pas de quoi ravir le très défensif Mourinho. 

La tendance de l'ancien Turinois à, parfois, faire le dribble ou le pas de trop n'a pas non plus convaincu l'ex-coach de Chelsea. Contre Newcastle, il a sorti le Bleu pour faire entrer Michael Carrick, histoire d'apporter "de la simplicité" au jeu mancunien. "Soit Pogba s'adapte, soit Mourinho va devoir réfléchir et lui accorder un changement de formation pour le 4-3-3 qu'il désire. Ou Pogba va devoir partir. Mais personne n'a évoqué cette dernière option. Ni United, ni Mourinho ne veulent voir Pogba quitter le club et le joueur de 24 ans ne cherche pas à partir", écrit The Telegraph. "Il devrait montrer à tout le monde qu'ils ont tort et prouver qu'il peut s'adapter, changer et démontrer que Manchester United a eu raison de payer autant car il n'a pas qu'un tour dans son sac", a jugé l'ancien Mancunien et international anglais Paul Parker, analyste à Sky Sports. Une grande performance mercredi contre le club andalou pourrait en effet effacer une grande partie des interrogations. Après tout, il a été recruté pour ça.
 

AFP