Paris SG - Carlo Ancelotti: "Un mauvais point"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du Paris SG Carlo Ancelotti a estimé que le point arraché par son équipe contre Lorient (2-2), samedi au Parc des Princes lors de la première journée de Ligue 1, était "un mauvais point".

"C'est un mauvais point parce que nous avons joué une première période sans  équilibre, a déclaré le technicien italien. On a eu beaucoup d'opportunités  pour marquer mais on n'a pas eu l'équilibre pour contrôler les contre-attaques  adverses. La deuxième période a été meilleure. On a montré du caractère."  "Ce match était une bonne expérience pour nous, a-t-il ajouté. On doit  travailler pour améliorer le jeu et l'équilibre. On a un attaquant fantastique  (Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé, ndlr) mais il faut plus d'équilibre  pour éviter les contre-attaques et les buts." 

"Nous avons eu beaucoup d'opportunités mais on a pris un but rapidement et c'était difficile ensuite, a également analysé Ancelotti. Les joueurs se sont énervés, il y a eu du déchet avec des passes et des contrôles manqués. Il faut faire un meilleur travail tous ensemble. On doit être plus concentré en début de match et plus agressifs." Interrogé sur l'attitude de Nene, remplaçant au coup d'envoi et entré en fin de match, Ancelotti a expliqué que le Brésilien, meilleur buteur parisien en L1 la saison dernière (21 buts), avait fait "preuve de professionnalisme" et avait accepté sa décision. "Ce n'était pas facile pour lui d'être sur le banc mais quand il est entré, il a donné de la vitesse à l'équipe", a-t-il poursuivi.

"Ibrahimovic a fait un travail fantastique"

L'entraîneur du Paris SG  rendu hommage à l'attaquant Zlatan Ibrahimovic dont le doublé contre  Lorient (2-2) a empêché le PSG de subir une défaite cuisante dès la première  journée de Ligue 1 au Parc des Princes.  "Il a fait un travail fantastique, pas seulement parce qu'il a marqué mais  parce qu'il a travaillé beaucoup, a affirmé Ancelotti. Il a sans cesse essayé  de trouver ses coéquipiers et de délivrer des passes décisives."  Mené 2-0 par Lorient, le PSG n'a dû son salut au Parc qu'au talent de sa  superstar Zlatan Ibrahimovic, qui a d'abord réduit le score sur une reprise du  bout du pied droit (64e) avant d'égaliser sur penalty à la dernière minute du  temps réglementaire (90e).

Julien Lamotte