Guillaume Hoarau - Paris - PSG
Guillaume Hoarau (Paris) | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Paris en ballotage favorable

Publié le , modifié le

En allant chercher le nul (2-2) sur la pelouse de Bate au match aller, le PSG a fait un grand pas vers la qualification pour les 8e de finales. Reste à finir le travail ce jeudi au Parc des Princes. Antoine Kombouaré pourra profiter d'un effectif complet pour faire tourner à quelques jours de la réception de Toulouse en championnat. Le club bélarusse lui, vise l'exploit.

Paris doit éviter le coup de froid en accueillant Bate,. Au Parc des Princes, on sera certainement loin des -20° du match aller à Minsk, mais les hommes d'Antoine Kombouaré doivent rester sur leurs marques. Si une partie majeure du travail a été faite grâce aux deux buts marqués à l'extérieur (2-2), il serait présomptueux de penser que tout est fait. D'autant que de leur côté, les Bélarusses abordent la rencontre avec un grand professionnalisme. Depuis une semaine, ils s'entraînent dans la région parisienne dans l'attente de la reprise de leur championnat, en avril. C'est dans l'Essonne que ce club venu du froid a posé ses bagages pour reprendre ses marques. Sans aucun joueur blessé ou suspendus, l'entraîneur de la formation bélarusse, Viktor Goncharenko espère bien faire un coup. Et pourquoi pas recréer l'exploit du match de sa sélection nationale face à l'équipe de France lors des éliminatoires de l'Euro 2012 (0-1). "Nous allons tenter de répéter la démonstration de notre équipe nationale. Je pense qu'on peut aller chercher cette victoire", a déclaré le technicien pour qui le nul de l'aller "préserve les chances de qualification" du BATE Borisov.

Armand : A nous de terminer le travail"

Mais malgré les ambitions du manager bélarusse, c'est pourtant Paris qui tient la corde. AU match aller, dans des conditions déplorables, les Franciliens étaient revenus au score après avoir été menés (2-0). Deux buts à l'extérieur qui vaudront beaucoup dans le décompte final. Fort de cette confiance emmagasinée, le PSG avait ensuite enchaîné par une victoire importante contre Nice (0-3) en championnat. Tous les voyants sont donc au vert pour Néné et consorts. D'autant plus que côté effectif, il pourra compter sur son équipe au grand complet. Camara, qui souffrait d'un syndrome viral, et Bodmer, pris de vertiges et de maux de tête avant le match à Nice (3-0) dimanche en L1, ont repris normalement l'entraînement mardi. Reste à savoir si Kombouaré est suffisamment confiant pour faire tourner son groupe en prévision d'un match capital dans le championnat face à Toulouse. Il faudra surtout éviter l'excès de confiance, comme le rappelle le défenseur de la capitale, Sylvain Armand : "Nous avons un léger avantage, à nous de terminer le travail sans prendre cette équipe à la légère." Pour cela, il faudra certainement espérer des largesses de la défense de Bate, la plus mauvaise à ce niveau de la compétition avec 13 buts encaissés et qui n'a remporté aucun de ses quatre derniers matchs officiels.Et pourquoi pas laisser la magie du Parc opérer. Les Parisiens y sont invaincus depuis 13 matchs en compétition européenne.