Noël Le Graet

Noël Le Graët : "Il faut faire plus confiance aux supporters"

Publié le , modifié le

Dans le football français, "il faut faire plus confiance aux supporters", a insisté le président de la FFF Noël Le Graët dans un entretien à l'AFP mardi, en regrettant "qu'il y ait autant de matches remis, de tribunes fermées et le nombre de CRS imposé".

"Je trouve inadmissible qu'on trouve naturel que Saint-Etienne ne puisse pas aller à Lyon ou Marseille à Paris. L'autre jour cela concernait même Lorient-Brest. C'est la facilité. On exagère", estime le dirigeant. "Très franchement, il faut qu'on arrête ça. Il faut reprendre les discussions avec nos préfectures, avec nos clubs de première division et nos groupes de supporters. Il faut faire plus confiance aux supporters. On n'est quand même pas dans un pays où il faut avoir cent CRS à chaque entrée de stade. On est à côté de la plaque", lance-t-il.

C'est un avis "qui n'est vraiment pas partagé. Mais je ferais beaucoup plus confiance aux supporters que ce qui est fait actuellement. J'ai envie de revoir des gens qui se déplacent. Pendant des années et des années ça s'est fait. La facilité, c'est de dire: "non la tribune est fermée". Et un de ces jours on met des barbelés", ajoute le président de la FFF.

Des arrêtés préfectoraux interdisent régulièrement les déplacements des supporters sur certains matches considérés comme sensibles, notamment les rencontres entre Paris et Marseille, une situation unanimement critiquée par les ultras.

AFP