Lilles Nice
Lille et Nice n'ont pu se départager. | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Nice piétine devant Lille

Publié le , modifié le

Nice n'a pu faire mieux que match nul (0-0) face à Lille dimanche pour le compte de la 12e journée de L1. Après un début de saison flamboyant, les Niçois ont ensuite subi à Ajaccio une claque qu'il n'ont visiblement pas encore digéré. Ils ont en tout cas été assez maladroits et ne se sont créés qu'une grosse occasion face à des Lillois guère plus entreprenants.

Un ballon chaud sauvé sur sa ligne par Civelli, et renvoyé sur le poteau par Traore, sera la seule opportunité à retenir de cette rencontre pauvre en initiative offensive. Malgré Valère Germain et Hatem Ben Arfa, 11 buts et 4 passes décisives à  eux deux, la 2e meilleure attaque du championnat (derrière Paris) s'est montrée très réservée. De leur côté, les Lillois se sont surtout contentés d'être solides défensivement sur les rares assauts adversaires. Dans le jeu, ils ont souffert d'un manque criant de liant entre les lignes et surtout en attaque. Ils empochent un point qui leur permet de rester à distance (3 points d'avance) du premier relégable Ajaccio. Nice en revanche a laissé passer l'occasion sur sa pelouse de se mêler à la lutte du haut de tableau.

Claude Puel:

"Un match très compliqué, très dense physiquement et verrouillé. Je n'ai  rien à reprocher à mes joueurs qui ont toujours cherché les décalages et la  solution. Nous n'avons pas laissé beaucoup de situations de contre à Lille. Il  nous a manqué de la verticalité en première période surtout, une meilleure  relation entre nos milieux et nos attaquants. C'était très difficile face à un  bloc très compact, avec un marquage individuel sur certaines situations. Lille  était venu pour prendre un point en espérant placer un contre. Cela peut se  terminer à 1-0, on a la balle pour marquer ce but. Mais eux aussi en ont une ou  deux. Ce n'est pas un mauvais point, il faut déjà savoir ne pas perdre ce genre  de match".

Christian Grégoire