Neymar Santos 2011
L'attaquant de Santos, Neymar | AFP - Neslon Almeida

Neymar reste à Santos et décline le Real et le Barça

Publié le , modifié le

Le jeune attaquant vedette brésilien Neymar, qui évolue à Santos, a décidé d'y rester malgré l'intérêt manifesté par les plus grands clubs européens, à commencer par le Real Madrid et le FC Barcelone. "Je reste au Santos", a-t-il déclaré sans autres détails à son arrivée à l'aéroport de Sao Paulo en provenance d'Argentine, où le Brésil a été éliminé par le Paraguay en quarts de finale de la Copa America. A 19 ans, donne-t-il le signe à ses jeunes compatriotes ?

Neymar (19 ans), Ganso (21 ans), Lucas (18 ans). Ils sont plusieurs jeunes Brésiliens à être courtisés par les plus grands clubs d'Europe. Première cible, Neymar a décidé de ne pas répondre aux sollicitations. Revenu de la Copa America avec une élimination humiliante aux tirs au but en quarts de finale contre l'Argentine, le prodige de 19 ans a lancé à son arrivée à l'aéroport: "Je reste au Santos". Une déclaration logique dans le timing, puisqu'il avait déclaré qu'il ne se prononcerait sur son destin qu'après la Copa America. En revanche, ce choix pourrait surprendre. Certes, il voulait disputer le Mondial des Clubs avec Santos en décembre prochain, après avoir remporté la Copa Libertadores cette année. Certes, il est encore sous contrat avec le club mythique du roi Pelé jusqu'en 2015, avec un salaire de 1.49 millions d'euros par an. Mais tout cela aurait pu être balayé d'un revers de la main, face aux propositions mirobolantes des plus grands clubs d'Europe. Selon la presse brésilienne, le Real Madrid, le FC Barcelone, Chelsea et Manchester City, notamment, se seraient mis sur les rangs pour recruter le joueur, le club madrilène étant même prêt à verser les 45 millions d'euros de clause de cession, alors que le club catalan serait prêt à patienter jusqu'en juillet 2012 pour voir la jeune star sous ses couleurs.

Mais depuis quelques temps, les dirigeants brésiliens possèdent plus de moyens financiers pour retenir leurs pépites, notamment grâce à l'économie émergente du pays et particulièrement au pétrole. Si les salaires sont encore loin d'atteindre ceux proposés en Europe, ils sont exceptionnels dans un pays où la pauvreté et les favelas demeurent malgré l'enrichissement des plus fortunés. Après une Copa America où il a été fortement critiqué, Neymar espère sans doute redorer son image en restant dans son club. Il est fort possible que ce ne soit que pour quelques mois, avant de tenter l'aventure européenne. Mais ce signe fort pourrait-il influencer ses jeunes compatriotes, au premier rang desquels son coéquipier Ganso (21 ans), courtisé par le PSG qui aurait mis sur la table une enveloppe de 30 millions d'euros, par l'intermédiaire de son nouveau responsable sportif, Leonardo, ancien de la maison Flamengo et Sao Paulo FC ? Ou ce non transfert incitera-t-il les dirigeants de Santos à vendre l'une des autres pépites pour faire une belle opération financière ?