Manchester United Rooney déception
La déception de Wayne Rooney (Manchester United) | ANDREW YATES / AFP

M.U et Milan pourraient le regretter

Publié le , modifié le

En concédant le nul face à Everton au terme d'un match complètement fou (4-4), Manchester United a ouvert la porte à Manchester City qui est revenu à trois points des Red Devils en s'imposant à Wolverhampton en fin d'après-midi (0-2). Cas de figure similaire en Italie où le match nul du Milan AC face à Bologne (1-1) a fait les affaires de la Juventus, qui , en pulvérisant la Roma (4-0), a pris trois points d'avance en tête du classement.

  Et M.U craqua...

Le tournant du championnat d'Angleterre ? Peut-être bien. A la 83e minute de ce match face à Everton, Manchester mène "tranquillement 4-2 face aux Toffees et semble s'acheminer vers un succès précieux dans la course au titre. Jusque-là, les attaquants des Red Devils avaient fait le nécessaire, Rooney, par deux fois, Welbeck et Nani étant les buteurs du jour. Mais en cette fin de match, les nerfs étaient à vif et les jambes tremblantes. Par deux fois en sept minutes, la défense de M.U va flancher inexplicablement face à Jelavic (83e) et Pienaar (85e). Au courage, Everton égalisait donc et relançait totalement le championnat. Manchester City, toujours à six points, peut réduire de moitié l'écart s'il l'emporte à Wolverhampton, lanterne rouge de la Premier League, et même passer devant leurs meilleurs ennemis, à la différence de buts, en cas de victoire dans le choc entre les deux clubs mancuniens le 30 avril prochain...

"Ce sera le match décisif", note Alex Ferguson. "Nous devrons y obtenir un résultat et il n'y a pas de raison que nous n'y parvenions pas. Nous avons marqué de beaux buts et en avons encaissé quatre à Old Trafford. Je n'arrive pas à y croire. Il y a eu du relâchement défensif. Nous avons marqué nos buts grâce à du bon football alors qu'ils ont inscrit les leurs plus facilement." Visiblement, l'entraîneur mancunien a du mal à encaisser le coup. "C'est du gâchis. Prendre quatre buts à Old Trafford dans un match aussi important, je n'arrive pas à y croire"...

Évidemment, Manchester City n'a pas laissé passer cette opportunité. La paire argentine Agüero et Tevez a été de nouveau déterminante. Le premier a ouvert le score à la 27e minute, sur un magnifique centre de Clichy, marquant ainsi son 22e but de la saison, et son sixième en cinq matches. Le second, de nouveau pleinement titulaire un mois à peine après son retour à la compétition, a donné la passe décisive à Nasri pour le second but à la 74e minute. Les joueurs de Roberto Mancini, qui semblaient avoir perdu toute chance le 8 avril après leur défaite à Arsenal, ont eu le grand mérite de ne pas se décourager et se retrouvent désormais dans une meilleure dynamique que leur rival après trois victoires d'affilée, avec douze buts marqués à la clé. Ils auront toutefois un redoutable déplacement à faire à Newcastle, une semaine après le grand choc avec Manchester United. "Certains avaient dit que ce match allait être facile, mais je savais moi que ça ne le serait pas face à une équipe qui voulait éviter la relégation. Nous avons eu trois ou quatre occasions de plier le match plus tôt mais nous avons échoué. Nos trois derniers matches sont plus difficiles. Nous sommes là, mais United a toujours plus de chances que nous de gagner le titre." Les "Wolves" sont eux officiellement relégués après trois saisons en Premier League.

Le Milan AC gaspille, la Juve grapille

Grosse sensation lors de cette 34e journée en Serie A. Opposé à bologne, modeste 12e au classement, le Milan AC a concédé un piteux match nul sur sa pelouse tout en ouvrant la voie à son rival de la Juventus Turin, qui peut donc prendre trois points d'avance sur le club lombard en cas de succès face à l'AS Roma. Et encore, l'addition aurait pu être plus salée pour les Milanais si Zlatan Ibrahimovic n'avait pas égalisé à la toute dernière minute. Mais le 24e but du Suédois en championnat ne sera peut-être pas suffisant dans la course au Scudetto... Car les Rossonerri pointent désormais à trois longueurs de la Juventus Turin.

Opposés à l'AS Rome, les Turinois n'ont pas laissé le doute les envahir puisqu'ils ont très vite ouvert le score par Vidal, à la suite d'une passe de Vucinic que la défense romaine ne parvenait pas à contrôler (4e). Quatre minutes plus tard, le Chilien doublait la mise, toujours servi au millimètre par Vucinic, en grande forme. Juste avant la demi-heure de jeu, la situation empirait pour la Roma. Auteur d'une faute dans sa surface de réparation, le gardien Stekelenburg a été exclu et provoqué un pénalty. Son remplaçant Curci a bien repoussé le penalty de Pirlo une première fois, mais celui-ci n'a pas raté sa seconde chance d'aggraver la marque. 3-0 après 29 minutes de jeu, la partie était quasi pliée d'autant qu'en seconde période, Marchisio, parti à la limite du hors jeu à la suite d'un service de... Vucinic, a trompé une nouvelle fois Curci (52e). Toujours invaincue en 38 matches de championnat et de coupe cette saison, la Juve a signé sa 6e victoire consécutive en Serie A. Une fin de saison "royale" attendent maintenant les joueurs d'Antonio Conte: ils affronteront les quatre derniers Cesena, Novare, Lecce et le Genoa. Le scudetto se trouve plus que jamais à leur portée!

A noter, dans les autres matchs, le match nul sans relief de l'Inter Milan face à la Fiorentina (0-0) et la partie interrompue entre Sienne et le Genoa à la suite de jets de fumigènes sur le terrain par les supporteurs en colère de Gênes, alors que leur club était mené 0-4 après la première période. L'arbitre de la rencontre Paolo Tagliavento a suspendu la rencontre quatre minutes seulement après la reprise.

Huntelaar sauve Schalke 04

Dans la course à la 3e place, Schalke 04 a ramené un point d'Augsbourg (1-1), portant à deux longueurs son avance sur Mönchengladbach dont la défaite la veille à Dortmund a assuré le club de Jürgen Klopp d'un deuxième titre national dès la 32e journée. Schalke (58 pts) doit encore accueillir le Hertha Berlin (17e) avant de conclure au Werder Brême tandis que Mönchengladbach (56 pts) reverra Augsbourg avant de se rendre à Mayence le 5 mai. Le Bayern Munich, vainqueur la veille à Brême (2-1), étant assuré de la deuxième place, Schalke et +Gladbach+ luttent pour le 3e billet qualificatif directement pour la Ligue des champions, le 4e rang offre une place de barragiste. Schalke, qui n'a pas gagné depuis trois matches, a dû son salut à son artilleur néerlandais Klaas-Jan Huntelaar, auteur du but égalisateur, son 25e de la saison qui lui permet de rejoindre Mario Gomez (Bayern Munich) au classement des buteurs.

Julien Lamotte