Jose Mourinho joie portrait 2010
Jose Mourinho | AFP - Christophe Simon

Mourinho: "Nous sommes le Real Madrid"

Publié le , modifié le

"Nous sommes le Real Madrid": José Mourinho a expliqué lundi que son club ne s'inquiétait pas de son élimination l'an dernier face à Lyon à la veille de retrouver l'OL en 8e de finale aller de la Ligue des champions, estimant que les statistiques "c'est le passé". "Est-ce qu'on va y arriver ? Cela reste à voir. Mais on souhaite renouer avec les quarts."

Q: Le Real a été éliminé par Lyon l'an dernier. Avez-vous travaillé particulièrement l'aspect psychologique ?
R: "Non. Nous n'avons rien travaillé, rien fait de particulier. Nous n'avons rien changé. On a parlé du match, analysé notre adversaire, même si nous n'avons eu que deux jours depuis le match contre Levante. Mais nous savons la direction que nous devons prendre pour nous qualifier. Mais d'un point de vue psychologique, rien. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs qui ont intégré l'effectif et n'ont pas connu l'élimination l'an dernier. Moi et Ricardo (Carvalho), nous les avons éliminés avec Porto. Cristiano Ronaldo a marqué contre eux avec Manchester United (en 2008), il n'y pas que des aspects négatifs."

Q: Que devez vous faire pour gagner ?
R: "Marquer plus de buts. C'est un adversaire dur, qui sait jouer ce type de match, mais nous sommes le Real Madrid. Les statistiques sont contre nous mais ce sont des chiffres du passé. Si nous pensons que ce sera facile, nous serons en difficulté. Mais nous ne le pensons pas. Si nous croyons que tout sera joué dès demain, nous serons en difficulté. Mais nous ne le croyons pas. Si nous pensons qu'il nous suffira d'être bons par moments, nous serons en difficulté. Mais nous ne le pensons pas. Nous sommes prêts et convaincus de nos qualités. On ne s'attache pas au passé, nous respectons notre adversaire pour ce qu'il est aujourd'hui. Mais nous sommes le Real Madrid, les champions des champions du foot européen. C'est une pression, mais aussi une conviction qui nous accompagne."

Q: Est-ce que Benzema va jouer ?
R: "Vous voulez le savoir, mais Puel aussi veut le savoir. Contrairement à mes habitudes, je ne serai pas trop disponible pour ce genre de choses. On ne va parler ni de Karim ni d'Adebayor. On ne va pas non plus parler de deux ou trois milieux de terrain. Vous pouvez essayer, mais je vais rester ferme. Il n'y a que moi qui sait qui va jouer."

Q: Le Real ne parvient plus à passer les 8e de finale depuis six ans...

R: "Il y a une double barrière pour le Real. Celle des 8e de finale et celle de ne jamais gagner contre l'OL. Mais comme je l'ai dit, les statistiques, c'est le passé. Est-ce qu'on va y arriver ? Cela reste à voir. Mais on souhaite renouer avec les quarts."

Q: Quel a été le rôle de Zinédine Zidane dans la préparation de ce match ?
R: "Quand on a su qu'on jouait contre l'OL, on a commencé à travailler à ce dossier avec une structure très professionnelle au sein du club. Zinédine nous a aidés. Il connaît mieux l'OL que nous, il suit le foot français de plus près. Et il connaît très bien aussi le Real. Il est avec nous comme il le sera toujours en C1. Il a été très précieux par ses conseils et ses informations. On a misé sur son savoir-faire pour préparer cette confrontation."

AFP