Mourinho "n'a pas à s'excuser" auprès du FC Barcelone

Publié le , modifié le

Jose Mourinho, l'entraîneur du Real Madrid, "n'a pas à s'excuser" pour les événements survenus mercredi dernier après le match retour de la finale de la Supercoupe d'Espagne, perdue par le Real face au FC Barcelone, a déclaré un porte-parole de Mourinho à la presse espagnole.

Au cours des échauffourées qui avaient suivi le coup de sifflet final de cette rencontre qui avait offert la Supercoupe d'Espagne aux Catalans (2-2; 3-2), le coach des Merengue avait notamment mis un doigt dans l'oeil du second entraîneur du Barça Tito Vilanova. Lors de la conférence de presse d'après-match, le coach portugais avait ensuite feint de ne pas connaître l'adjoint de Josep Guardiola, déformant volontairement son prénom. "Jose n'a pas à s'excuser, pour rien. Il a fait face pour défendre le Real Madrid", a déclaré son porte-parole Eladio Parames aux quotidiens As et El Mundo. Parames a expliqué à ces journaux que Mourinho n'avait fait que répondre aux provocations et aux insultes venues du banc du FC Barcelone au cours de la rencontre. Mourinho "n'a pas peur de sacrifier son image personnelle pour le club. Ce que pense la presse lui est égal, seul lui importe l'esprit madridiste", a également affirmé Parames.
Après le match, Mourinho s'était vu durement critiqué par plusieurs joueurs et membres du staff du FC Barcelone, qui avaient accusé le technicien du Real Madrid d'exciter ses joueurs contre les Blaugrana. "Sincèrement, Mourinho est en train de détruire le football espagnol. On dit parfois que nous les Catalans sommes les coupables, mais les coupables réels sont dans le camp du Real", avait notamment déclaré Gerard Piqué à la télévision espagnole après le match.

Julien Lamotte