Mourinho à Manchester : entre coups d'éclat et déceptions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
mourinho

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

José Mourinho a quitté Manchester United après deux ans et demi de service. Malgré un titre en Ligue Europa, son mandat n'aura jamais vraiment décollé au vu des moyens mis en oeuvre et des objectifs fixés par le club. Retour sur ces années "Special One" en cinq dates.

27 mai 2016 : Signature et cocktail explosif 

Louis Van Gaal à la porte, José Mourinho sur le trône. Adieu l'ancien monde, bienvenue en 2018. Voilà comment l'institution Manchester United présente cette passation de pouvoir. A coup de billets verts, les moyens viendront en conséquence. Le Portugais pourra bénéficier d'une manne quasi sans-limite. Pour le Portugais, c'est le début d'une nouvelle aventure dans un club anglais, un nouvel épisode de la saga du Special One en Premier League. D'autant que, en face, son meilleur ennemi frappe à la porte. Pep Guardiola, l'anti-Mourinho, prend les rênes du rival mancunien (Manchester City). Les fans de foot du monde entier se frottent les mains et préparent le pop-corn pour la saison 2016-2017, tandis que Manchester United se surprend à rêver d'un (nouveau) digne successeur à Sir Alex Ferguson. "J'ai toujours eu ce bon feeling avec Man United et je pense que les supporters ressentent la même chose. Je me souviens de mes matches à Old Trafford, ça n'a jamais été pareil dans les autres stades. Il y avait une connexion. J'ai toujours senti qu'un jour j'en serai le manager et c'est arrivé...", expliquait-il lorsqu'il avait rejoint le club.

 

26 février 2017 : Premier trophée, vivement la suite

La saison démarre doucement, dans un ronronnement qui ressemble étrangement aux années Van Gaal : après 14 journées, les Red Devils comptent 9 points de retard sur la 4ème place, et une seule victoire lors des huit derniers matchs.  La sauce Mourinho peine à prendre en Premier League. Mais la mi-saison voit enfin les progrès arriver. Les stars s'intègrent un peu mieux, le leadership du Portugais semble s'instaurer parmi les stars du club. Le Portugais remporte  le 26 février son premier titre avec les Mancuniens : la League Cup. Ce n'est pas le plus prestigieux de ses 19 titres, mais ça reste un début. C'est surtout la manière qui convainc. Le club semble retrouver un certaine ADN. Chacun attend la suite.

24 mai 2017 : La Ligue Europa, l'arbre qui cache la forêt?

Son 2-0 face à l'Ajax Amsterdam, ainsi que l'ensemble de sa Ligue Europa, restera comme sa plus grande réussite. C'est relativement peu pour le club le plus riche du monde (selon le classement Forbes). D'autant que, en championnat, les Red Devils terminent à la 6ème place, soit une place de moins que Louis Van Gaal la saison précédente. Avec un effectif beaucoup plus riche (Pogba, Ibrahimovic ou Mkhitaryan sont venus renforcer les rangs mancuniens) les dirigeants affichaient des objectifs largement plus élevés en début de saison. La Ligue Europa sauve les meubles, mais la saison prochaine se devra d'être bien meilleure sur le plan national

 

Mai 2018 : Le vilain petit dauphin 

Le Manchester United de Jose Mourinho a terminé deuxième de Premier League en 2017-2018. On pourrait presque l'oublier, tant le City de Guardiola a ébloui la saison par ses fulgurances offensives (106 buts marqués). Et tant le Manchester United de Mourinho a conquis sa deuxième place grâce au supplément de caractère de ses joueurs plus que par un jeu flamboyant. Au contraire, les critiques demeurent quant à l'identité de jeu du club qui, si elle semblait se construire l'année passée, s'est perdue en route. Quel est le football de Manchester United? L'efficacité revient (Manchester United a tout de même inscrit 81 points, contre 69 la saison précédente) mais la forme laisse à désirer. 

Décembre 2018 : Le roi Mourinho est mort, vive le roi Pogba? 

Au-delà des résultats, moins bons que la saison précédente, c'est l'atmosphère dans laquelle baigne le vestiaire du club depuis septembre qui aura poussé Mourinho hors du banc mancunien. Le meneur d'hommes s'est laissé submerger. Sa relation avec Paul Pogba est symptomatique de ce divorce. Mouvementée depuis son arrivée en 2016, celle-ci s'est considérablement envenimée depuis le début de la saison. Son plan de jeu minimaliste aura conduit Pogba à réagir: c'est parce qu'il a critiqué la façon de jouer de Manchester United que Paul Pogba s'est mis son entraîneur à dos. Le point culminant de ce désaccord a certainement été atteint le 2 décembre quand Mourinho aurait dit au Français : « Tu es un virus pour nous, tu tues la mentalité des gens bons et honnêtes qui t’entourent ». Avant cette sortie de scène qui, si elle était attendue, n'était pas du tout prévisible si tôt dans la saison. Il reste encore à en élucider les coulisses qui, si elles sont à l'image du Portugais, devraient contenir au moins une part de provocation et d'esbroufe. The "Special One" jusqu'au bout.