Mourad Boudjellal - Bernard Tapie, 6 ressemblances frappantes entre deux hommes de caractère

Publié le , modifié le

Auteur·e : Paul Giffard
Mourad Boudjellal
Mourad Boudjellal au stade Vélodrome | FRANCK PENNANT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce samedi, Bernard Tapie a adoubé Mourad Boudjellal dans la presse, faisant comprendre qu'il pouvait être l'homme de la situation en cas d'arrivée à la tête de l'OM. Lorsque l'on observe la carrière des deux hommes, on y trouve plusieurs similitudes. Avant de connaître la réussite sur les terrains de sport, l'ancien président du RCT et "Nanard" ont fait fortune dans le monde de l'entreprise avant de l'investir. Charismatique, "grande gueule", personnalité médiatique, contexte géographique, la réussite de Mourad Boudjellal rappelle forcément quelqu'un...

"Il faut un taulier et il est de cette trempe. Croyez-moi sur parole, il saura faire." Les mots de Bernard Tapie sont flatteurs à l'égard de Mourad Boudjellal. Charismatique, "grande gueule", homme d'affaires, l'ancien président du RCT a de nombreuses similitudes avec l'homme de 77 ans. Au bord de la Méditerranée, l'ex dirigeant toulonnais a su bâtir une équipe pour gagner. Forcément, cela rappelle quelqu'un... Ce dernier refusait tout de même d'être comparé à celui qui a ramené la Coupe aux grandes oreilles dans la cité phocéenne. "Je suis loin d’avoir le talent de Tapie qui, dans ses affaires privées et malgré toutes les critiques, a fait preuve d’une réussite exceptionnelle", déclarait-il en 2014 sur RMC. Cependant, avec le temps, les trajectoires sont plus que ressemblantes. 

à voir aussi OM : "Il faut un taulier et il est de cette trempe", Bernard Tapie adoube Mourad Boudjellal OM : "Il faut un taulier et il est de cette trempe", Bernard Tapie adoube Mourad Boudjellal

 Deux réussites industrielles

Bien avant le monde du sport, les deux hommes ont connu un franc succès dans le monde de l'entreprise. Passionné par les bandes dessinées, Boudjellal crée en 1989, la société Soleil Éditions qui deviendra en 2006, le troisième éditeur francophone de BD, réalisant un chiffre d'affaires de plusieurs dizaines de millions d'euros. Ce n'est pas vers les livres que se tourne Bernard Tapie, mais dans les rachats d'entreprises. Très fort dans les affaires, l'ingénieur-conseil acquiert des établissements en dépôt de bilan, les redresse et les vend au prix fort. Diverses sociétés sont rachetées 1€ et revendues quelques années plus tard pour des centaines de millions de francs, ce qui correspond à des dizaines de millions d'euros. À l'image de leur réussite dans leur domaine de prédilection, les deux entrepreneurs s'en sont inspirés pour la suite de leur carrière.

 La gloire sur les terrains de sport

Cyclisme, football ou encore rugby. Sur route ou sur une pelouse, les deux passionnés de sport ont vu leur armoire à trophées se remplir petit à petit. Bien avant le rectangle vert, Bernard Tapie a commencé par investir dans le vélo. Grâce à sa fortune engendrée dans les années 1980, il constitue une équipe cycliste en 1984, La Vie Claire, autour d'un Bernard Hinault en reconstruction, quadruple vainqueur du Tour de France. Dès l'année suivante, "Le Blaireau" remporte un cinquième titre et en 1986, l'équipe triomphe à nouveau grâce à Greg LeMond. La même année, comme avec ses anciennes entreprises, Tapie rachète l'OM pour 1 franc symbolique. Sept ans plus tard, son équipe deviendra quatre fois championne de France et sera couronnée en finale de la Ligue des champions. Mourad Boudjellal a aussi atteint le toit de l'Europe avec le Rugby Club Toulonnais dont il est le président de 2006 à 2020. Pendant trois années consécutives, son club remporte la plus prestigieuse des compétitions européennes (2013, 2014 et 2015), une performance que personne n'a égalée, sans oublier un Bouclier de Brennus (2014). Forts de leurs succès, les deux dirigeants ont une influence également dans la vie politique.

Bernard Tapie entre Bernad Hinault et Greg Lemond en 1986 sur le Tour de France
Bernard Tapie entre Bernad Hinault et Greg Lemond en 1986 sur le Tour de France © AFP

► Prises de positions politiques

Entre le sport et la politique, il n'y a qu'un pas. Proche de François Mitterrand pendant son deuxième mandat (1988-1995), Bernard Tapie a été ministre de la Ville, député français et européen ainsi que Conseiller général des Bouches-du-Rhône pendant sa carrière. Si Mourad Boudjellal n'a pas le même pedigree que l'ancien patron de l'Olympique de Marseille, une chose les relie : leur opposition ferme à l'extrême droite. L'homme de 60 ans a refusé de jouer contre Béziers en amical parce que Robert Ménard en était le maire. Il soutiendra Christian Estrosi pour les régionales et Emmanuel Macron concernant les présidentielles afin de faire front au Rassemblement National. Des rumeurs l'ont, un temps, placé sur l'échiquier des dernières législatives sous l'étiquette LREM, sans que cela révèle exact. Plusieurs années auparavant, Bernard Tapie avait débattu de façon virulente avec Jean-Marie Le Pen. Un moment qui restera gravé dans l'histoire de la télévision. Avec ces prises de positions, les deux hommes entrent dans la couverture médiatique. 

Franck McCourt, l'actionnaire de l'OM, aux côtés de Mourad Boudjellal et de celui qui est alors candidat à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, en 2017
Franck McCourt, l'actionnaire de l'OM, aux côtés de Mourad Boudjellal et de celui qui est alors candidat à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, en 2017 © AFP - BORIS HORVAT

► Deux hommes de médias

Sollicités par la presse et les médias, les deux hommes sont souvent derrière nos écrans. Débats, analyses, expertises, Mourad Boudjellal et Bernard Tapie ont ou ont eu leur propre émission de télévision. Depuis 2018, l'homme qui a pour projet de racheter l'OM anime une émission tous les vendredis sur Eurosport 2 : "La Commission de Discipline". Un programme dans lequel Boudjellal reçoit une personnalité en rapport avec le monde de l'ovalie. 20 ans plus tôt, dans un autre style et secteur d'activité, "Nanard" animait et présentait "Ambitions". Diffusée une fois par mois et, uniquement le vendredi, l'émission venait en aide aux jeunes entrepreneurs qui souhaitait monter leur société. Incarnant la réussite dans les affaires, les producteurs se sont penchés rapidement sur Bernard Tapie pour animer le projet. Retransmise sur TF1, le programme ne durera qu'un an. Les deux hommes ne sont pas arriver à la télévision par hasard. 

► Deux "grandes gueules"

Outre la médiatisation de ces deux hommes d'affaires, ils sont également connus pour leur franc parler n'hésitant pas à dire tout haut ce que certains pensent tout bas. Sur le terrain ou en coulisses on peut dire qu'ils vont "droit au but". "J'ai connu ma première sodomie arbitrale en demi-finale contre Clermont (en 2009, ndlr). Ce soir, je viens d'en connaitre une seconde" avait déclaré en 2012 l'ancien président du RCT. Des propos qui lui vaudront 3 000 euros d'amende pour injure publique. Bernard Tapie n'est pas un novice non plus quand il s'agit de balancer des punchlines. "J'ai lu qu'on était un orchestre de bal musette, et qu'on allait rencontrer un orchestre symphonique de la Scala de Milan. Ben finalement, à l'accordéon, on se démerde pas mal", ironisait-il en 1991 quand l'OM avait éliminé l'AC Milan en quarts de finale de C1. Deux caractères bien trempés qui ont voulu faire leur classe avant de rentrer dans le football. 

► Le foot, leur deuxième investissement dans le sport 

Bien avant les strass et paillettes que procure le ballon rond, Mourad Boudjellal et Bernard Tapie se sont intéressés à d'autres disciplines. L'un s'est tourné vers le rugby et l'autre, le cyclisme. Président du Rugby Club Toulonnais de 2006 à 2020, l'homme qui a fait fortune dans l'édition a vendu toutes ses parts dans son affaire en 2011 pour se consacrer entièrement à son club. Un investissement qu'a fait Bernard Tapie pour monter son équipe de vélo avant de se tourner vers le football. Un sport qui passionne aussi Boudjellal. Ayant quitté le RCT en fin d'année dernière, il a clairement fait du ballon rond son projet défi. Pourrait-il, 34 ans après Tapie, devenir le patron de l'OM ? Si le projet de l'Olympique de Marseille ne se concrétise pas, le SC Toulon l'a nommé en tant que président en fin de semaine. Reste à savoir si ce dernier réussira sur le rectangle vert comme l'avait fait un certain... Bernard Tapie. 

Mourad Boudjellal et Bernard Laporte avec la Coupe d'Europe
Mourad Boudjellal et Bernard Laporte avec la Coupe d'Europe © AFP - FRANCK FIFE
Paul Giffard paul_gfrd