Olivier Giroud (Arsenal) déçu
Olivier Giroud (Arsenal) déçu | OLLY GREENWOOD / AFP

Montpellier attend Giroud

Publié le , modifié le

Transféré cet été de Montpellier à Arsenal, Olivier Giroud est déjà de retour dans l'Hérault avec les Gunners lors de la 1re journée de la Ligue des Champions (groupe B). Depuis ses 21 buts inscrits en Ligue 1 la saison dernière, l'attaquant est aphone, sous le maillot d'Arsenal comme sous celui de l'équipe de France. Egalement mal en point (1 seule victoire en 5 matches de L1), les Montpellierains aimeraient qu'il ne retrouve pas ses marques ce soir à la Mosson.

Pendant deux ans, la Mosson a été son jardin. En 85 matches, il avait inscrit 39 buts, dont 21 juste la saison dernière en Ligue 1. Mais son statut de meilleur buteur est resté à quai au moment de traverser la Manche pour rejoindre Arsenal. Depuis le 1er mai et une réalisation contre Evian-Thonon, Olivier Giroud est aphone en match officiel. Chez les Bleus comme chez les Gunners, il ne fait plus trembler les filets. Et après quatre titularisations en Premier League, il a passé son premier week-end sur le banc, entrant dans le dernier quart-d'heure, après avoir vu Gervinho réaliser un doublé et son équipe l'emporter (6-1).

Pour le moment, son itinéraire semble prendre la même direction que Marouane Chamakh, autre héros sacré champion de France (avec Bordeaux) avant de migrer à Arsenal pour s'y éteindre. Le retour sur un terrain qui l'a vu éclore au plus haut niveau peut-il le remettre sur le bon chemin ? Il faudrait d'abord qu'il soit titulaire, ce qui est loin d'être acquis. D'abord vis-à-vis de son rendement. Mais Arsène Wenger aura peut-être aussi envie de lui épargner un accueil peut-être froid, même si l'attaquant s'attend à mieux: "J'espère que l'accueil des supporteurs sera bon. J'ai fini meilleur buteur du championnat et j'ai travaillé dur pour gagner le titre la saison dernière. Je pense que les réactions seront bonnes, même s'il y aura peut-être quelques sifflets. C'est toujours comme ça", glissait-il à propos de ces retrouvailles.

Giroud et Girard en quête de réaction

Alors que sa confiance est au plus bas, Olivier Giroud parviendra-t-il à gérer ses émotions ? "J'ai passé une saison merveilleuse là-bas et ce sera bien sûr difficile et émouvant de jouer contre Montpellier, mais je vais me concentrer sur mon travail et je ne parlerai pas à mes amis avant la rencontre. C'est un match important et je vais devoir oublier que c'est Montpellier pendant 90 minutes", assure-t-il.

Enlisé en fin de classement avec une seule victoire à son compteur, Montpellier ne peut se permettre d'entrer dans ces considérations humaines. Après la déroute à Reims (3-1) vendredi, c'est le silence-radio. Les joueurs ont interdiction de parler à la presse. "C'est plus le championnat que la coupe d'Europe qui me préoccupe en ce moment. Avec la défaite à Reims, je ne focalise que sur le match de Saint-Etienne vendredi", reconnaît Laurent Nicollin, président délégué du club. Pour débuter sa première aventure en Ligue des Champions, René Girard aurait rêvé d'un meilleur état pour son équipe. Mais cet homme de caractère peut également s'appuyer dessus pour trouver une réaction collective. Et renouer avec la solidité défensive et l'abnégation qui faisaient les forces de sa formation l'an dernier. Yanga-Mbiwa et Hilton sont donc en première ligne pour resserrer les rangs. Et pour garder Olivier Giroud aussi muet que depuis le début de la saison.