Maestre - attaquant du Venezuela
l'attaquant du Venezuela Adalberto Penaranda Maestre au milieu de deux défenseurs uruguayens | AFP -Yelim Lee

Mondial - 20 ans: une finale Angleterre-Venezuela

Publié le , modifié le

La finale du championnat du monde des moins de 20 ans opposera en Corée du Sud dimanche, l'Angleterre à l'inattendue équipe du Venezuela. En demi-finale vendredi, les Anglais se sont imposés face aux Italiens (3-1) alors que les jeunes Venezueliens se sont qualifiés aux tirs au but (1-1, 4 tab à 3), contre l'Uruguay. La bataille sera inédite entre deux nations qui n'ont jamais atteint ce stade de la compétition.

Le Venezuela n'avait jamais atteint une finale de Coupe du Monde.... C'est désormais chose faite grâce à son équipe des moins de vingt ans, Leur performance est d'autant plus remarquable qu'ils ont éliminé un des grands favoris du tournoi, l'Uruguay, qui plus est dans une partie mal embarquée et difficile sur le plan mental.

Jusqu'à la 90e minute, l'équipe vénézuélienne était en effet menée 1-0, après un penalty inscrit par Nicolas De La Cruz (49e). Et elle avait pris un coup au moral, à cause de ce but marqué dans un contexte litigieux. Dans un premier temps, l'arbitre polonais Szymon Marciniak n'avait en effet pas vu de faute sur l'Uruguayen Canobbio. A l'aide de l'assistance vidéo à l'arbitrage, la fameuse VAR expérimentée dans ce Mondial-U20, il s'est finalement ravisé en accordant le penalty pour une faute difficile à juger.
Ce fait de match a créé un certain trouble chez les Vénézuéliens et a électrisé la fin de partie. Ils n'ont toutefois pas lâché jusqu'à ces arrêts de jeu et le superbe coup franc de Samuel Sosa inscrit in extremis (90e+1) pour décrocher la prolongation...Le match s'est ensuite fermé jusqu'à la séance de tirs au but fatidique, pendant laquelle le gardien Wuilker Farinez a sorti deux tentatives uruguayennes.

De son côté, l'Angleterre a signé un succès solide face à l'Italie. Après avoir  concédé un but d'entrée de Riccardo Orsolini (2e), les Anglais ont su renverser la tendance grâce à Dominic Solanke (66e, 88e) et Ademola Lookman (77e).

Christian Grégoire