Monchi, FC Séville, football
Le dirigeant espagnol Monchi | AFP - CRISTINA QUICLER

Monchi, l'ex directeur sportif de Séville, a "des offres en France et en Angleterre"

Publié le , modifié le

Ramon Rodriguez Verdejo, dit Monchi, n'est plus le directeur sportif du FC Séville. La fin d'une collaboration de 17 années où il aura fait admirer son savoir-faire en matière de recrutement. Un savoir-faire qui fait des envieux alors que l'AS Roma semble en pole-position pour attirer le dirigeant espagnol. Mais rien n'est fait puisque l'intéressé a assuré, lors d'une interview à la Cadena Ser, qu'il avait des offres "de France et d'Angleterre".

Depuis quatre jours, tous les états-majors des plus grands clubs du monde sont en ébullition. Lionel Messi et Neymar sont sur le marché des transferts? Non, mis ce qu'il se fait de mieux en matière de directeur sportif, oui. Monchi, 48 ans, n'est plus le directeur sportif du FC Séville. Il a annoncé la nouvelle lors d'une conférence de presse vendredi dernier. Après 17 années passées au club, il a décidé de tourner la page et de tenter l'aventure ailleurs.

Ca ne sera pas en Espagne c'est sûr. Il l'a lui-même déclaré dans son interview pour la Cadena Ser ce dimanche ("c'est impossible que je travaille pour une autre équipe de Liga"). Ca pourrait être l'AS Roma. Monchi a confirmé la rumeur qui court depuis de longues semaines déjà. "L’AS Roma est l’offre la plus concrète que j’ai eu, mais ce n’est pas encore fait" a-t-il avoué.

Désiré ailleurs

Mais les Italiens ne sont pas les seuls sur le coup. L'Espagnol a assuré avoir d'autres offres "en France et en Angleterre". Elles ne sont "pas aussi avancées. Je les écoute et je leur explique comment je travaille", a-t-il précisé. Avec Séville, il a remporté trois Ligue Europa et a réalisé quelques coups fumants sur le marché des transferts (Daniel Alves acheté 800000 euros, revendu 35 millions d'euros au Barca).

Son talent ne devrait pas tarder à trouver preneur et on peut soupçonner que le PSG, qui prépare un grand chambardement dans son organigramme cet été, avec notamment le départ probable d'Olivier Létang, actuel directeur sportif, est sur les rangs. Monchi a l'avantage de bien connaître Unai Emery avec qui il a travaillé. Sa décision devrait vite être rendue public : "j’aime le projet de la Roma, et je ne pense pas que ma carrière de directeur sportif dépende de la réponse que je donne au club, ou à ma prochaine équipe. Je communiquerai bientôt ma décision finale". Fin du suspense prochainement.

Benoit Jourdain @BenJourd1