Toronto titré en MLS
Toronto titré en MLS | Vaughn Ridley / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

MLS : Le premier sacre de Toronto

Publié le

Toronto a conclu son impressionnante saison 2017 en beauté en s'offrant samedi le premier titre de champion nord-américain de football (MLS) de son histoire face à Seattle 2 à 0 (mi-temps: 0-0).

Un an après la désillusion, la libération: battu aux tirs au but par cette même équipe de Seattle (0-0 a.p. 5 tab à 4) lors de la finale 2016, Toronto n'a cette fois pas tremblé et a pris sa revanche avec brio. Les "Reds" ont outrageusement dominé la finale 2017 et sont devenus la première équipe canadienne à remporter la MLS Cup, la finale du Championnat MLS. Mieux encore, ils sont devenus les premiers dans l'histoire à réussir le triplé champion national, meilleure équipe de la saison régulière et champion MLS. Grand favori de cette finale après avoir bouclé la saison régulière avec 69 points, record MLS égalé, Toronto a donné le ton d'entrée dans son stade. Dès la 2e minute, Drew Moore se retrouve seul sur un corner prolongé par Jozy Altidore, au deuxième poteau, mais sa tête manque le cadre. L'équipe dirigée par Greg Vanney, élu meilleur entraîneur de MLS, ne laisse pas Seattle respirer, mais les champions en titre gardent la tête hors de l'eau grâce à leur gardien de but. Stefan Frei, déterminant lors de la finale 2016, détourne en corner (9) une reprise de volée de Jonathan Osorio et s'interpose à deux reprises (11, 22) devant l'excellent Sebastian Giovinco.

"On était les patrons"

L'international italien qui a relancé sa carrière en MLS, est tout près de trouver l'ouverture juste avant la pause (41) d'une frappe brossée de 30 m, mais Frei se détend de tout son long pour pousser le ballon en corner. La gardien de but, né en Suisse, en est alors à son septième arrêt, soit autant que durant toute la finale 2016, mais il tient bon et tient son équipe, bien pâle, à bout de bras. De retour des vestiaires, Toronto reprend sa domination et son capitaine Michael Bradley tente sa chance de loin: Frei, surpris par un rebond, repousse tant bien que mal (60). C'est finalement un autre international américain Jozy Altidore qui libère son équipe et les 30.000 spectateurs du BMO Field. Sur un contre accéléré par Giovinco, il résiste au retour de deux défenseurs et trompe Frei (67), resté invaincu pendant plus de 700 minutes. Malgré un timide sursaut de Seattle, Toronto a continué à dominer et a même doublé la mise dans le temps additionnel par Victor Vazquez (90+4). "Gagner cette finale devant notre public, c'est incroyable (...) C'est mon rêve depuis que je suis arrivé ici il y a quatre ans, c'était une obsession depuis l'an dernier", a expliqué Bradley, qui oublie avec ce titre l'humiliante élimination des Etats-Unis pour le Mondial-2018. "On était les patrons sur le terrain", a résumé Vazquez.

Les 10 dernie​rs champions

2017: Toronto
2016: Seattle
2015: Portland
2014: Los Angeles
2013: Kansas City
2012: Los Angeles
2011: Los Angeles
2010: Colorado
2009: Salt Lake City
2008: Columbus
Les équipes les plus titrées:
1. Los Angeles Galaxy 5 (2002, 2005, 2011, 2012, 2014)
2. DC United 4 (1996, 1997, 1999, 2004)
3. Houston Dynamo 2 (2006, 2007)
. Sporting Kansas City 2 (2000, 2013)
. San Jose Earthquakes 2 (2001, 2003)

AFP