prétexte ballons MLS
. | CHRIS TROTMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

MLS : Atlanta - Orlando attire 70.000 spectateurs

Publié le , modifié le

Quelques 70.425 spectateurs ont suivi samedi la rencontre entre Atlanta et Orlando, qui s'est soldée par un nul 3-3, soit un nouveau record de fréquentation pour un match de saison régulière du Championnat nord-américain de football (MLS).

Atlanta, qui a fait ses débuts en MLS cette saison, disputait son troisième match dans son nouveau stade, le Mercedes-Benz Stadium inauguré fin août et qu'il partage avec l'équipe de football américain (NFL) des Atlanta Falcons. Le précédent record pour un match de saison régulière en MLS remontait à 1996 lorsque 69.255 spectateurs avaient assisté aux débuts du Los Angeles Galaxy face aux Metrostars au Rose Bowl de Pasadena. Le record absolu en MLS est de 92.650 spectateurs en août 2006 pour le match entre Chivas USA, équipe démantelée depuis, et New England au Coliseum de Los Angeles, mais cette rencontre était suivie d'un match amical entre le FC Barcelone et Club América.

Pour ce match historique, Atlanta a offert à ses supporteurs un scénario palpitant: mené à trois reprises, l'équipe entraînée par Gerardo Martinez a égalisé à chaque fois grâce au même joueur, son buteur-vedette Josef Martinez. L'international vénézuélien a ainsi signé son troisième hat-trick de la saison, le deuxième en moins d'une semaine, et il totalise 16 buts en seulement 14 matches, ce qui lui vaut d'occuper la quatrième place au classement des buteurs. Atlanta, en lice pour établir un nouveau record de fréquentation moyenne sur une saison MLS, est 5e de la conférence Est avec 43 points, tandis qu'Orlando, qui n'a gagné qu'un seul de ses dix derniers matches, est 9e (35 pts).

Première équipe qualifiée pour les play-offs, Toronto continue d'impressionner: la franchise canadienne s'est imposé 4-0 sur le terrain du Los Angeles Galaxy alors que ses attaquants-vedette Sebastien Giovinco et Jozy Altidore, ménagés, n'ont même pas fait le déplacement. Toronto caracole en tête de la conférence Est avec onze points d'avance sur New York City (2e, 51 pts), tenu en échec par Colorado (1-1), tandis que le Galaxy qui alignait pour la première fois en défense sa recrue française Michael Ciani, est avant-dernier de la conférence Ouest avec 27 points et voit les play-offs s'éloigner inexorablement. Le champion 2015, Portland, s'est incliné 2-1 face au Real Salt Lake, mais reste 2e de la conférence Ouest et son buteur Diego Valeri est entré dans l'histoire de la MLS en devenant le premier joueur à marquer un but dans huit matches de suite.

AFP