Barca Milan
Zlatan Ibrahimovic à la lutte avec Carlos Puyol. | OLIVIER MORIN / AFP

Milan à l'épreuve du Barça

Publié le , modifié le

Après avoir étrillé Arsenal au tour précédent, l'AC Milan retrouve Barcelone, pour la troisième fois de la saison, la deuxième à San Siro (20h45). De leur côté, les Catalans viennent d'enchaîner neuf victoires de suite toutes compétitions confondues et sont revenus à six points du Real Madrid en championnat. Ce quart de finale de la Ligue des Champions s'annonce des plus alléchants. Une finale avant l'heure.

Ces deux géants du football s'étaient déjà affrontés en phase de poules. Le Barça avait notamment pris l'avantage sur l'AC Milan, à San Siro (3-2). Mais les champions d'Italie étaient parvenus à inquiéter les Catalans dans le jeu. "Nous avons progressé depuis notre dernière rencontre, en particulier sur le plan défensif, et nous avons un bon rythme", a commenté Massimo Allegri. Le coach des Rossoneri devra toutefois composer sans sa pièce maitresse : Thiago Silva (ischio-jambiers). Le Brésilien a ainsi rejoint les absents de longue date -Cassano et Pato- à l'infirmerie. Seule satisfaction : Kevin-Prince Boateng a récupéré de sa blessure à une cuisse et postule à une place de titulaire, à l'instar de Maxi Lopez et Robinho.

Un Prince face au Messi

Du côté de Barcelone, tout va comme sur des roulettes. Les Catalans se sont même payés le luxe de reprendre quatre points au Real en deux journées de championnat. Emmené par le génie Messi, auteur d'un quintuplet lors de la victoire 7-1 sur le Bayer Leverkusen au tour précédent, le Barça marche sur l'eau actuellement. Hormis les forfaits d’Éric Abidal, toujours en attente d'une greffe de foie, et d'Adriano, victime d'une élongation à la cuisse droite, rien ne semble pouvoir ébranler les troupes de Pep Guardiola. Pourtant, le portier blaugrana Victor Valdés reste sur ses gardes : "Ils sont très dangereux sur les balles arrêtées et les contre-attaques. Nous devrons être vigilants et surveiller tout le monde, surtout les joueurs démarqués. Cela sera une rencontre très compliquée, mais il est vital que nous jouions notre jeu !" Et à ce jeu là, Barcelone est le plus fort.