L'AC Milan face au FC Barcelone
Le Milanais Antonini tacle le Barcelonais Alexis Sanchez | AFP - ALBERTO LINGRIA

Milan conserve ses chances contre Barcelone (0-0)

Publié le , modifié le

Malgré une énorme domination barcelonaise en 1ère période, le champion d'Europe espagnol n'est pas parvenu à prendre l'avantage à San Siro face à l'AC Milan (0-0) en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Tactiquement, les Milanais ont encore montré tout leur savoir-faire en faisant déjouer les Catalans après la pause. Rien n'est donc joué pour une place en demi-finale entre ces deux équipes.

La maîtrise du ballon face à la maîtrise tactique. Le match entre le FC Barcelone et le Milan AC pouvait se résumer ainsi. Roi de la conservation du ballon et de son utilisation offensive très percutante, le club catalan, pas mancho non plus tactiquement, se frottait à une équipe dont l'expérience et le savoir-faire n'a que peu d'égal lorsqu'il s'agit de faire déjouer l'adversaire. Impressionnants lors du match aller contre Arsenal en 8e de finale, les Milanais espéraient être suffisamment costauds pour tenir le coup.

Robinho et Ibrahimovic manquent le hold-up

La première action dangereuse du match aurait pu apporter un gros confort aux Lombards. Un tir de Boateng était contré par la tête de Piqué, Ibrahimovic, de la tête, trouvait Robinho, seul aux 6m, qui envoyait sa volée dans les tribunes (3e). Hormis une occasion franche à la 20e minute, peu de choses se passaient sur le plan offensif du côté des Transalpins, qui se contentaient de quelques contres. Mais sur une offrande de Seedorf dans le dos de la défense, Ibrahimovic ratait son tir du gauche, et Valdes pouvait se coucher dessus (20e). Pour le reste, c'était un festival barcelonais.

Installés dans la moitié de terrain lombarde, les Ibères accumulaient les occasions. Un tir de Messi, pas contrôlé par Abbiati lequel déviait la reprise à bout portant d'Alves (9e), un coup franc joué en triangle entre Xavi-Busquet et Sanchez, qui s'écroulait au contact d'Abbiati sans que l'arbitre ne siffle de penalty sans doute exagérément amplifié parle Chilien (15e). Ensuite, c'est un but justement refusé pour hors jeu de Messi après un tir transformé en centre d'Alves (17e), un une-deux entre Xavi et Messi et une déviation d'Abiati sur le tir de l'Espagnol (26e), qui voyait une nouvelle tentative contrée par Nesta (32e). Pour la première fois du match, Barcelone trouvait de l'espace mais Sanchez, lancé vers le but, était taclé au moment de sa frappe dans la surface par Antonini (35e).

Djamel Mesbah (ALG/défenseur de l'AC Milan): "Aujourd'hui on a montré qu'on avait le niveau pour éliminer le FC Barcelone. C'est un bon résultat, on a fait un bon match, on a tenu. On aurait même pu marquer dès la 2e minute. Parfois on a reculé, mais le Barça impose son jeu à toutes les équipes au monde. Ils arrivent à ressortir la balle avec une qualité incroyable, unique. On a fait 50% du travail, c'était un bon match, on a été agressif. Quand le Barça ne marque pas, ça fait bizarre à tout le monde! On a prouvé qu'on est capable de tenir un résultat, il ne faut pas penser que ce sera différent au Camp Nou, parce que le Barça joue toujours pareil, à domicile comme à l'extérieur. Il faudra être solide, mais cette prestation nous donne confiance, comme les deux matches de poules contre eux. En championnat on est premiers et on est plus forts que tout le monde, on doit aller là-bas en pleine confiance et y croire."

Un match équilibré en 2e période

Après la pause, avec des lignes plus proches et surtout une défense plus haute, les Milanais offraient moins d'espaces aux Barcelonais. Et ils s'offraient même un contre que Nocerino ne faisait pas fructifier en ne prenant pas sa chance (57e), avant qu'une grossière faute de Nesta sur Messi offre un coup franc que l'Argentin plaçait au-dessus du but (58e). Contrairement à la première partie de la rencontre, le déséquilibre était beaucoup moins important, et les actions dangereuses forcément moins nombreuses. A la 73e minute, Tello envoyait le ballon dans le petit filet après un contre barcelonais qui s'était heurté au mur lombard. Cela sonnait le réveil des champions d'Europe, avec une déviation de la tête de Puyol qui flirtait avec le poteau sur un corner (78e). Puis Abbiati sortait fort à propos devant Tello (81e). Messi avait encore une occasion, mais son tir à ras de terre était repoussé par Abbiati sur Tello qui était à son tour contré par le retour d'Antonini, déjà sauveur en 1ère période (88e). El-Shaarawy s'écroulait dans la surface pour une charge de Mascherano sans que le penalty ne s'impose.

Finalement, aucun but n'était inscrit dans cette rencontre, laissant autant de chances à chaque équipe de voir le dernier carré de la Ligue des Champions. En apportant la preuve qu'elle est capable de faire déjouer cette machine catalane, l'AC Milan voit sa côte remonter, surtout en ayant joué sans son leader défensif, Thiago Silva. Mais au Camp Nou, le leader du Calcio pourra-t-il encore résister 90 minutes à ce jeu collectif et à ces individualités ?

Réactions

Lionel Messi (ARG/attaquant du FC Barcelone): "C'était compliqué... On aurait pu gagner ce soir, mais ils sont très forts en défense. Il faudra faire un grand match au retour."
Xavi (attaquant FC Barcelone): "C'était un très bon match, même si on n'a pas marqué. On s'est créé trois, quatre occasions très nettes. Le Barça a dominé, dommage de n'avoir pas marqué un petit but. Au retour, le terrain sera meilleur qu'aujourd'hui, et devant notre public, on sera favoris. Le Milan a joué replié, c'est la meilleure équipe d'Europe en défense, on n'aura pas beaucoup d'espaces. Je pense que ce sera le même genre de match au retour."
Massimiliano Allegri (entraîneur de l'AC Milan): "Au match retour, nous pouvons nous permettre deux résultats sur trois (une victoire et un nul, ndlr), ce qui nous donne une petite meilleure chance, bien que le Barça soit la meilleure équipe du monde. A certains moments nous avons bien joué, mais à d'autres nous avons été trop défensifs".
"Pep" Guardiola (entraîneur du FC Barcelone): "J'admire leur résolution et leur confiance en eux, mais cela a toujours été comme cela avec le Milan de (Arrigo) Sacchi et de (Fabio) Capello, et ils sont donc satisfaits de ce 0-0. Ils savent que s'ils marquent au retour nous devrons marquer deux fois, et que s'ils en marquent deux nous devrons en marquer trois. Mais nous avons l'habitude de jouer pour gagner, nous savons que ce sera difficile".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze