David Villa (Barcelone) tente de prendre le dessus sur Clarence Seedorf (Milan)
David Villa (Barcelone) tente de prendre le dessus sur Clarence Seedorf (Milan) | LLUIS GENE / AFP

Milan arrache le nul à Barcelone

Publié le , modifié le

Le choc de la première journée de la Ligue des champions a vu un match nul entre le Barça et l'AC Milan (2-2, groupe H). Les gros ont tenu leur rang. Dans le groupe E, Chelsea s'est imposé 2-0 contre le Bayer Leverkusen tandis que Genk a tenu Valence en échec (0-0). Dans le groupe G, le FC Porto a dominé le Shakhtar Donetsk (2-1). Même score pour l'Apoel Nicosie contre le Zenit Saint-Pétersbourg.

Milan tient tête à Barcelone

Milan est de retour. Le septuple champion d'Europe est allé chercher un bon match nul au Camp Nou à l'occasion de cette première journée de la phase de poule de la C1. L'AC Milan ouvrait la marque dès la première minute (24 secondes seulement après lke couyp d'envoi) grâce à Pato qui mystifiait la défense centrale catalane pour se présenter seul devant Valdès et remporter son premier duel de la rencontre (0-1). Un vrai coup de semonce pour le FC Barcelone, la tête encore au vestiaire. Pris à froid, le Barça réagissait en se procurant quelques occasions (tir de Messi sorti par Abbati, reprise de Villa dans le petit filet, frappe d'Abidal déviée en corner par le portier italien, coup franc de Messi qui touchait la base du poteau) sans parvenir à égaliser. A la demi-heure, la puce argentine sollicitait de nouveau Abbiati, impeccable. Les Barcelonais obtenaient la récompense de leurs efforts à dix minutes de la pause. Messi débordait la défense milanaise en vitesse, prenait le dessus sur Abate et centrait au deuxième poteau pour Pedro qui poussait le cuir dans le but vide (1-1, 36e).

Dans la foulée, Fabregas remplaçait Iniesta, victime d'une lésion musculaire. Juste avant la mi-temps, un tir puissant de Xavi passait de peu à droite de la cage italienne.
Dès le début du second acte, Xavi inquiétait Abbiati d'un tir précis. Quelques minutes plus tard, le gardien transalpin ne pouvait rien sur un coup franc dans la lucarne de Villa (2-1). A la 55e, Nesta récupérait in extremis une situation très dangereuse en taclant Messi qui s'apprêtait à tirer. Le Barça dominait nettement les débats et Milan ne parvenait plus à s'approcher du but adverse hormis sur coups de pied arrêtés comme sur cette tête de Pato (72e). Et c'est d'ailleurs sur un corner que Thiago Silva égalisait in extremis dans les arrêts de jeu. Le réalisme italien semble être de retour.

Chelsea prend les devants

Chelsea a fait plier le Bayer Leverkusen en fin de match pour commencer sa campagne de Ligue des champions par une victoire 2 à 0, grâce à des buts de David Luiz et de Mata, mardi à Stamford Bridge. Les "Blues" ont dominé dès le début de la rencontre, mais ont eu du mal à concrétiser leur supériorité jusqu'à ce que le jeune Brésilien débloque la situation d'un joli tir de vingt mètres (64e). L'Espagnol Juan Mata, la dernière recrue des Londoniens, a aggravé la marque dans les arrêts de jeu, sur une passe de son compatriote Torres, alors que la défense allemande prenait l'eau de toutes parts. Le score aurait pu être plus large si trois buts n'avaient pas été annulés pour des raisons pas toujours évidentes.

Ce sont les Allemands qui ont essuyé le premier refus en tout début de rencontre lorsqu'un but de la tête du capitaine Rolfes n'a pas été validé pour une faute plus que légère (4e).
Quelques instants plus tard, une reprise victorieuse de Torres a connu le même sort pour une position de hors-jeu de Meireles (5e). Le Portugais, sans toucher la balle, faisait effectivement action de jeu. Puis à l'approche de coup de sifflet final, le juge de touche a levé son drapeau pour une raison inconnue alors qu'Anelka venait de tromper le gardien de la tête (81e). Ballack, de retour à Stamford Bridge, a fait courir un frisson dans le dos de ses anciens supporteurs. Alors que le score était encore de 0 à 0, l'ancien milieu de terrain de Chelsea s'est retrouvé seul devant son ex-coéquipier Cech, mais le gardien tchèque a remporté le duel (57e).