Michel Platini UEFA
Le président de l'UEFA Michel Platini | AFP - SERGEY GUNEEV

Michel Platini officiellement candidat à la présidence de la FIFA

Publié le , modifié le

Michel Platini a annoncé officiellement ce mercredi sa candidature à la présidence de la FIFA. L'actuel président de l'UEFA sera donc en lice pour succéder au président démissionnaire Sepp Blatter lors du congrès électif qui se tiendra le 26 février prochain à Zurich.

C'était un secret de polichinelle. C'est désormais officiel. Après huit années à la tête de l'UEFA, Michel Platini se lance à la conquête de la présidence de la plus haute instance du football mondial. Un siège qui lui paraissait destiné. Plusieurs fois, son nom était apparu comme une alternative crédible à celle de Sepp Blatter. À chaque fois, il s'est abstenu. Mais la démission de Blatter le 2 juin dernier après le scandale qui a éclaboussé la FIFA ces derniers mois offre une deuxième chance à l'ancien international français qui s'est porté officiellement candidat ce mercredi.

"Pour que la FIFA retrouve sa dignité"

C'est dans une lettre adressée aux 209 présidents et secrétaires généraux des associations membres de la FIFA que Michel Platini a officialisé sa décision. "Il y a des moments dans une vie où vous devez forcer le destin, écrit-il dans cette lettre. Je suis à l'un de ces moments décisifs, à un instant où se rejoignent ma vie et les événements qui vont dessiner le futur de la FIFA." Michel Platini entend incarner un renouveau, après un demi-siècle où ne se sont succédés que deux présidents seulement. "Cette extrême stabilité est un paradoxe dans un monde sujet à des bouleversements radicaux et dans un sport qui a connu un changement économique considérable. Mais les événements récents ont forcé l'instance suprême du football mondial de tourner une page de son histoire et de repenser sa gouvernance."

En faisant acte de candidature, Michel Platini se voit donc en tant que chef de file de cette mutation, lui qui déclarait il y a quelques mois vouloir défendre ses idées "pour que la FIFA retrouve sa dignité et la place qu'elle mérite."

La quête d'un Graal

Après avoir été l'un des meilleurs joueurs du monde, trois fois Ballon d'Or, sélectionneur de l'Equipe de France et donc président de l'UEFA, l'accession à la présidence de la FIFA apparaît pour Michel Platini comme la quête d'un Graal, afin d'asseoir un peu plus sa légende. Pour ça, il devra sonder, séduire et convaincre les présidents de fédérations mais également le monde du football comme étant l'homme providentiel pour redresser un bateau FIFA parti à la dérive. Le triple Ballon d'Or a jusqu'au 26 octobre, date limite pour le dépôt des candidatures, pour recueillir l'aval d'au moins cinq des 209 associations membres de la FIFA. Un premier acte, avant le dénouement le 26 février prochaine à Zurich. 

Mathieu Aellen