Michel Platini UEFA
Le président de l'UEFA, Michel Platini | SIPA - CLAUDE PARIS

Michel Platini conserve la confiance de l'UEFA

Publié le , modifié le

Le Comité éxécutif de l'UEFA, qui s'est réuni ce jeudi pour réagir sur les récents événements liés au scandale de la Fifa, a fait part de son soutien à Michel Platini. Par la voix de son secrétaire général Gianni Infantino, l'organisme qui gère le foot européen a maintenu sa confiance à son président, candidat à la présidence de la FIFA. Platini est actuellement suspendu 90 jours à titre conservatoire par la commission d'éthique de la Fifa à la suite d'un versement d'une somme jugée suspecte, car donnée par Sepp Blatter.

Michel Platini n'a pas encore tout perdu. Suspendu 90 jours par le Comité d'éthique de la Fifa pour avoir reçu 1,8 millions d'euros de la part de Sepp Blatter, le président de l'UEFA conserve toute la confiance du Comité Exécutif de l'institution qui s'est réuni ce jeudi. "Ce sur quoi tout le monde s'est rejoint, c'est que tout le monde soutient  M. Platini en tant que personne et pour tout ce qu'il fait comme président de  l'UEFA", "à l'unanimité", a déclaré le numéro 2 de l'UEFA, Gianni Infantino. Entraîné dans la chute de Sepp Blatter, Michel Platini conserve son crédit au sein de l'institution dont il est président depuis 2007.

"Nous soutenons le droit de Michel Platini à avoir un procès juste pour  avoir une opportunité de se dédouaner", a poursuivi Gianni Infantino, lisant un communiqué devant la presse appelant "tous les organes impliqués, la commission  d'éthique de la Fifa, la chambre des recours de la Fifa et in fine le Tribunal arbitral du sport (TAS) à travailler très rapidement pour s'assurer qu'il y ait  une décision finale au plus tard mi-novembre". Le secrétaire général de l'UEFA met la pression car il ne veut pas que la prochaine élection pour la présidence de la Fifa soit reportée. Elle est prévue le 26 février prochaine et elle "doit se tenir" à cette date. L'avenir du foot en dépend. "Nous avons à faire avec des gens responsables qui ont le souci de l'avenir  du sport, et c'est important que la Fifa ait un nouveau président légitimement  élu, et que ça arrive le plus tôt possible. On pourra alors installer les réformes et changer l'image de la Fifa", a avancé le secrétaire général. 

Platini candidat? On sera fixé le 26 octobre

Ce soutien ne change rien pour Michel Platini. Il le conforte à la tête de l'UEFA qui n'a pas nommé un président par intérim alors que l'Espagnol Angel Maria Villar, mais son ambition de briguer la présidence de la Fifa est toujours en stand-by. L'UEFA réfléchit mais n'a toujours pas décidé. "Quoi qu'il arrive dans les jours qui arrivent, nous aurons une décision finale d'ici le 26 octobre (date de remise finale du dépôt des  candidatures, ndlr). Ce sera discuté entre les membres de l'UEFA et la Fifa. On verra si un autre candidat se présente, si un Européen se lance. Cela a été discuté, mais rien n'a été décidé". Michael van Praag, président de la fédération néerlandaise de football, qu  s'était retiré avant la dernière élection à la présidence de la Fifa, en mai, apparaît pour beaucoup en Europe comme le candidat idéal pour un plan B européen, comme l'a confié Lennart Johansson, ex-patron de l'UEFA, dans la presse allemande mercredi.

En attendant le 26 octobre, Michel Platini a fait appel de sa suspension auprès de la chambre de recours de la FIFA. Dans un communiqué, il dénonçait "des manœuvres visant à nuire à (sa) réputation". La validation de sa candidature est entre les mains de la commission électorale de la Fifa. Si son appel est rejeté, lui comme Sepp Blatter pourraient se tourner vers le TAS de Lausanne.