Milan Barcelone
Messi et Xavi ont le sourire, pas Aquilani | AFP-Cacace

Messi, Xavi et Cristiano Ronaldo, trois derniers en lice pour le Ballon d'Or

Publié le , modifié le

C'est le trophée individuel le plus attendu en fin d'année. Dans la catégorie masculine, les trois derniers joueurs encore en lice pour conquérir le Ballon d'Or FIFA 2011 sont: Lionel Messi (FC Barcelone), Xavi (FC Barcelone), Cristiano Ronaldo (Real Madrid). Chez les entraîneurs: Alex Ferguson (Manchester United), Pep Guardiola (FC Barcelone) et José Mourinho (Real Madrid). Bruno Bini est le seul Français en lice, dans la catégorie des entraîneurs, en foot féminin.

Entre la domination du FC Barcelone dans le clubs et celle de l'Espagne dans les équipes nationales, les surprises ne sont pas nombreuses au moment des nominations pour les derniers prétendants au Ballon d'Or FIFA 2011. Huit joueurs de Barcelone faisaient partie des 25 nominés, et deux Français s'étaient frayés un chemin dans ce Top25: Eric Abidal (Barcelone) et Karim Benzema (Real Madrid).

L'Argentin Lionel Messi et l'Espagnol Xavi sont pour la deuxième année consécutive dans la dernière ligne droite pour obtenir la plus grande distinction individuelle. Pour la troisième fois, Messi se trouve engagé pour conquérir un trophée dont il est le double tenant du titre. Il pourrait, en cas de sacre en janvier, rejoindre trois autres légendes du football, auteur du triplé au Ballon d'Or: Johan Cruyff (1971, 1973, 1974), Marco Van Basten (1988, 1989, 1992) et Michel Platini, le seul à avoir réalisé un hat-trick (1982, 1983, 1984).

Mais contrairement à l'année passée, malgré une victoire en Ligue des Champions et une en Liga, le FC Barcelone ne place pas trois de ses hommes sur le podium. Iniesta, le dernier membre du trio de base du club catalan, est en effet éjecté par Cristiano Ronaldo. Avec un seul titre (vainqueur de la Coupe d'Espagne), et une qualification au forceps pour l'Euro avec la sélection lusitanienne, le Portugais a-t-il les moyens de rivaliser avec ces adversaires du rival honni ? La cascade de buts (17 en Liga, soit autant que Messi) et la position de leader du club madrilène (pour l'instant) peut lui apporter des points lors du vote. A une semaine du Clasico entre le Real et le Barça à Santiago-Bernabeu, le match est lancé. Le scrutin réunit les sélectionneurs, capitaines et journalistes des 208 associations membres de la Fifa.

Présent parmi les 55 joueurs nominés pour faire partie du 11 type de l'année, le Néerlandais Robin van Persie ne faisait pas partie du Top 25, et n'a donc pas pu se hisser parmi les 3 derniers candidats, malgré ses énormes prestations avec Arsenal qu'il tient à bout de bras depuis plusieurs semaines. Mais son équipe a tout de même vécu un début de saison particulièrement poussif en Premier League, avant de se relever progressivement.

Bini, seul Français encore en lice

Dans les autres distinctions, pas de surprise non plus pour le concours du meilleur entraîneur d'équipe masculine. Dans une saison sans compétition majeure des équipes nationales, Alex Ferguson (Manchester United), Pep Guardiola (FC Barcelone) et José Mourinho (Real Madrid) se battront pour obtenir la plus haute distinction, soit trois demi-finalistes de la dernière Ligue des Champions.

Seul Français resté en lice pour une victoire, Bruno Bini, le sélectionneur des Bleues demi-finalistes du dernier Mondial. S'il a permis à la France de passer pour la première fois de son histoire le cap du 1er tour d'une Coupe du monde, lors de l'édition allemande, cela sera-t-il suffisant pour devancer le sélectionneur japonais, Norio Sasaki, et son homologue des Etats-Unis, la Suédoise Pia Sundhage, le premier ayant conquis le trophée mondial pour la première fois avec le Japon aux dépens de la seconde ?

Chez les femmes, la Brésilienne Marta, 25 ans, visera une sixième couronne après celle conuise ces cinq dernières années. Elle est en concurrence avec l'Américaine Abby Wambach et la Japonaise Homare Sawa, qui a remporté cette année la Coupe du monde avec son pays. Sonia Bompastor et Louisa Necib, également en lice dans la liste élargie, n'ont pas franchi le dernier obstacle. Enfin, le prix Puskas, récompensant le plus beau but de l'année, se jouera entre l'Argentin Lionel Messi, et son but contre Arsenal en Ligue des Champions avec Barcelone, le Brésilien Neymar, et son oeuvre avec Santos contre Flamengo, et enfin le retourné spectaculaire de Wayne Rooney, dans le derby entre Manchester United et Manchester City.

Les résultats seront connus le 9 janvier 2012, à l'occasion du Gala qui se tiendra à Zurich.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze