Lionel Messi Argentine
La déception de Lionel Messi | AFP - LUIS ACOSTA

Messi passe encore à côté d'un titre

Publié le , modifié le

Battu aux tirs au but en finale de la Copa America avec la sélection argentine, Lionel Messi a échoué pour la troisième fois en finale d'une compétition internationale, confirmant ainsi son image de joueur "bipolaire", brillant avec le FC Barcelone, inconstant avec l'Argentine. S'il reste l'un des joueurs les plus flamboyants par son talent et sa réussite en club, il est à craindre que Messi ne soit jamais récompensé par un sacre planétaire.

Douze mois ont passé depuis la cruelle défaite en finale de la Coupe du monde au Brésil, mais rien n'a changé pour Messi et l'Argentine. Battus en prolongation par l'Allemagne (1-0) l'été dernier, ils ont cette  fois mordu la poussière après les tirs au but (0-0 a.p., 4 tab à 1). Seul buteur argentin de cette séance à sens unique, Messi a quitté le Chili la tête basse après avoir accepté du bout des doigts le trophée remis au  capitaine de l'équipe vaincue. Cette triste remise des prix dans un Estadio Nacional rouge-incandescent est l'épilogue d'une soirée sombre pour le Barcelonais alors qu'il avait sans doute livré cinq jours plus tôt le meilleur match de sa carrière en  sélection, en demi-finale contre le Paraguay

Trop de pression ?

"Leo" a donc fini la Copa America avec un seul but, inscrit sur pénalty lors du premier match contre le Paraguay. Il a certes distillé trois passes décisives durant le tournoi, mais son  bilan fait pâle figure quand on le compare à celui de sa fantastique saison 2014-15 avec le Barça. En 57 matchs sous le maillot blaugrana, il a marqué 58 buts et soulevé trois trophées (Championnat d'Espagne, Coupe du Roi et Ligue des champions). Le N.10 collectionne les titres en club et règne sur l'Espagne, l'Europe et même le monde comme en témoignent ces sept titres de champion, quatre sacres en Ligue des champions et deux succès dans la Coupe du monde des clubs conquis depuis ses débuts professionnels en 2004.

Mais son palmarès avec l'"Albiceleste" reste bloqué à un titre olympique  (2008) et compte désormais trois finales perdues: le Mondial-2014 et les Copa America 2007 et 2015. Certes Messi n'est pas tout seul en équipe nationale et ce "petit rien" qui manque est parfois très important dans les moments décisifs. Mais tout un pays attend beaucoup de lui. Beaucoup trop peut-être ce qui pourrait induire que le capitaine se mette beaucoup trop de pression. C'est vrai qu'il est important et que sans lui, son équipe ne serait pas allée en finale, mais cela reste trop insuffisant pour tous les supporteurs argentins et pour tous les observateurs qui pensent qu'il peut et qu'il doit faire mieux dans ces grands moments. A 28 ans, le temps presse pour lui et pour tous les joueurs de sa génération. Il n'aura plus beaucoup l'occasion de briller avec l'équipe nationale. C'est peut-être ce qui lui manque pour entrer vraiment dans la légende. Pour l'instant, par rapport à son histoire, L'Argentine, qui n'a plus remporté de titre majeur depuis 1993, lui préfère encore Diego Maradona, qui n'a certes jamais remporté de Copa America, mais qui a offert à son pays son deuxième sacre mondial, en 1986.

Christian Grégoire