Christian Eriksen
Christian Eriksen | OLI SCARFF / AFP

Transferts : La Premier League prête à tomber dans la folie du panic buy

Publié le , modifié le

Le championnat anglais voit son marché des transferts se clore ce jeudi à 18h00. Les dernières heures de ce mercato devraient offrir leur lot de rumeurs et de transactions de dernière minute, les désormais fameux panic buy.

Imaginez-vous devant la grille d'un grand magasin, à quelques minutes de l'ouverture de la période des soldes. Autour de vous, des dizaines de personnes sont prêtes à se jeter sur les mêmes produits que ceux de votre liste. Sauf que cette fois, cette course hystérique pour pénétrer dans les rayons a cette fois pour but de pouvoir sortir des rayons avec votre précieux bien dans les bras avant la fermeture de l'échoppe. Bienvenue dans le joyeux bazar du football anglais ce jeudi 8 août. Depuis la saison dernière, la Premier League a décidé de baisser le rideau sur le marché des transferts plusieurs semaines avant leurs congénères européens. Si la manœuvre a pour but de débuter le championnat avec des effectifs définitifs – tout du moins jusqu'à janvier -, elle permet aussi de concentrer les regards sur l'Angleterre pour le final de son mercato. Et de maximiser les risques de panic buy pour les clubs.

Dans leur quête de renforts, les formations se voient parfois contraintes à attendre les dernières heures de la période de transferts pour trouver leur bonheur. Que ce soit pour s'être heurté à un dossier qui traîne en longueur, pour devoir activer un plan B après avoir manqué sa cible prioritaire, ou simplement pour dénicher un ultime bon coup, il y a toujours une bonne raison pour voir un de ces achats frénétiques se produire. Surtout cet été outre-Manche.

Avec le duo Liverpool – Manchester City un cran devant le reste de la meute, la course à l'armement derrière se fait un peu plus pressante. Les clubs anglais peuvent profiter de leur importante manne financière et ont les moyens de faire flamber les prix, en particulier dans le cas de transferts entre deux clubs de Premier League. Les dernières arrivées pourraient donc se négocier à prix d'or, tant par les clubs souhaitant recruter à coup d'offres mirobolantes que ceux qui sauraient profiter de ce contexte pour vendre chèrement leurs atouts. Toutes les conditions sont réunies pour voir le marché s'enflammer à coups de "breaking news", durant lequel les besoins à combler et la course contre-la-montre voient le talent être surpayé.

Ces dernières saisons, seuls les membres du Big 6 pouvaient réellement se permettre de tels coups de poker de dernière minute, et pour certains ils ne s'en sont (malheureusement) pas privés. Question d'image oblige, les gros souhaitant frapper fort face à la concurrence se devaient de combler le vide et d'annoncer des signatures clinquantes. Avec la hausse des droits TV et des enveloppes transferts de l'intégralité du championnat, même les clubs de milieu de tableau peuvent désormais rentrer dans la danse pour espérer rattraper le retard.

Paulo Dybala (Juve)
Paulo Dybala (Juve) © AFP

Les potentiels panic buyers de jeudi

Arsenal

• A la recherche de : Défenseurs, de stars

La formation d'Unai Emery présente une attaque très alléchante avec la signature de Nicolas Pépé. Pour ce qui est de son arrière-garde… Les noms de Dayot Upamecano et de Daniele Rugani ont été évoqués ces dernières heures, sans suite pour le moment. Mais un renfort de poids se fait urgent tant le onze titulaire est déséquilibré. Il devrait se nommer David Luiz, en provenance de Chelsea. A la recherche de son lustre passé, Arsenal ne serait pas non plus contre la venue d'un joueur de haut niveau, intéressant tant sur le terrain qu'en termes d'image et de marketing. A ce titre, la rumeur Philippe Coutinho sera à suivre de près.

Tottenham

• A la recherche de : Latéraux, d'une star offensive, d'un éventuel remplaçant à Eriksen

Très calme jusqu'ici, le vice-champion d'Europe devrait être actif. Les bruits de couloir Dybala et Coutinho des dernières heures vont clairement dans ce sens. Pour se rapprocher d'un titre (enfin), les Spurs veulent gagner tant en qualité qu'en quantité. Le dossier Christian Eriksen, sur le départ avec une seule année de contrat mais toujours présent pour le moment, pourrait conditionner la venue d'un remplaçant plus ciblé, comme Giovani Lo Celso (Betis Séville) dont l'arrivée est proche d'être bouclée voire Bruno Fernandes (Sporting). C'est pourtant sur les côtés de sa défense que Mauricio Pochettino a le plus de besoins avec le départ de Trippier, ceux possibles de Rose, Aurier et Walker-Peters, sans compter la blessure de Juan Foyth qui pouvait dépanner. Les pistes (Sessegnon, Atal en tête) devraient fuser.

Manchester United

• A la recherche de : talent, d'un attaquant pour remplacer Lukaku, d'un éventuel remplaçant de Pogba

Man U s'est peut-être offert le défenseur le plus cher de l'histoire lundi, il n'en a pas fini de ses emplettes. Tout dépend du sort de Paul Pogba, que Manchester souhaite conserver alors que le joueur, lui, viserait plutôt un départ. Eriksen semble en pole position pour le remplacer, même si les tabloïds se montrent de plus en plus pessimistes sur ce dossier. Il faudra aussi aux Red Devils trouver un suppléant à Romelu Lukaku, qui se dirige vers l'Inter Milan. Hormis Mario Mandzukic (Juventus Turin), les prétendants ne se bousculent pas. Vous avez dit joueur surpayé par nécessité ?

Everton

• A la recherche de : conclusion des dossiers Zaha et Sidibé

Les Toffees sont à l'affût derrière le Top 6 et ont clairement identifié celui qui pourrait leur faire passer un cap : Wilfried Zaha. L'attaquant de Crystal Palace a déjà fait l'objet de plusieurs offres, la dernière à 70 millions d'euros + 2 joueurs (McCarthy et Tosun). Palace en veut 80 millions d'euros et se montre intransigeant. Qui cèdera ? Autre joueur espéré par la formation de Liverpool, le prêt avec option d'achat de Djibril Sidibé a été officialisé mercredi soir. Si l'international français est loin de son niveau d'il y a deux ans, Everton a dernièrement su relancer des défenseurs tricolores à la peine (Digne, Zouma). Un autre Frenchie pourrait encore débarquer : Abdoulaye Doucouré (Watford) après le départ de Gana Gueye vers le PSG.

Crystal Palace

• A la recherche de : liquidité après la vente de Zaha pour signer 4 à 5 recrues

Les Eagles n'ont peut-être pas les moyens de se placer sur les plus grands noms du marché. Mais avec 80 millions d'euros espérés de la part d'Everton pour Zaha en plus des 55 obtenus pour la vente d'Aaron Wan-Bissaka à Manchester United, Crystal Palace aura de quoi garnir rapidement son effectif. Deux joueurs ont rejoint le club ce mercredi : les milieux de terrain James McCarthy (Everton) et Victor Camarasa (Betis Séville). Morgan Sanson est aussi évoqué.

Manchester City

• A la recherche de : solution si Leroy Sané s'en va

Les Citizens ont déjà fait leur marché avec la venue de Jõao Cancelo (Juventus Turin), ne reste qu'à voir se dénouer le cas Leroy Sané. L'attaquant allemand fait l'objet d'une cour ardente du Bayern Munich. Le joueur pourrait y trouver davantage de temps de jeu et d'exposition, tout en restant dans un des meilleurs clubs d'Europe. Mais le champion d'Angleterre ne laissera partir sa star qu'au bon prix, et très certainement s'il trouve un remplaçant à la hauteur. Jusqu'ici, aucun nom n'a filtré. Et près sa blessure au genou lors du dernier match amical des siens, Sané devrait rester.