Radamel Falcao
L'attaquant de Manchester United, Falcao | AFP - OLI SCARFF

Transferts : Balotelli, Falcao, Robinho... Ces panic buys estivaux qui ont marqué la Premier League

Publié le , modifié le

A quelques heures de la fin du marché des transferts en Angleterre, retour sur les pires panic buys estivaux de l'histoire récente de la Premier League. Grands noms pas au niveau, joueurs surévalués et vraies déceptions, ces achats de dernière minute se sont transformés en fiasco. Avant peut-être qu'un autre nom ne vienne ne s'ajouter à cette liste.

Mario Balotelli de l'AC Milan à Liverpool le 31 août 2014 pour 20 millions d'euros

Luis Suarez vendu au FC Barcelone, Liverpool doit absolument recruter en pointe. Mais le marché ne déborde pas d'opportunités. Les Reds finissent par se jeter sur l'attaquant italien par dépit, alors que son attitude a fini par user l'AC Milan. Balotelli ne s'adapta jamais au jeu de Brendan Rodgers et ne marqua que quatre buts dans la Mersey.

Radamel Falcao de Monaco à Manchester United le 1er septembre 2014 pour un prêt payant d'un an

Liverpool a au moins eu la bonne idée de ne pas recruter Radamel Falcao cet été-là. Au contraire de Manchester United. L'attaquant colombien sort de longs mois de blessure au genou subie en coupe de France. Mais les Red Devils tentent le cou, espérant retrouver celui qui faisait alors partie des tout meilleurs numéros 9 du monde. Hors de forme, Falcao a traversé son prêt comme une ombre.

Marouane Fellaini d'Everton à Manchester United le 2 septembre 2013 pour 32,4 millions d'euros

David Moyes vient de débarquer à Manchester comme successeur de Sir Alex Ferguson. Alors le technicien écossais veut frapper fort et a ciblé Cesc Fabregas ou Thiago Alcantara pour renforcer son milieu de terrain. Le premier refuse, le deuxième préfère rejoindre le Bayern Munich. Alors Moyes bricole et va chercher son ancien joueur à Everton lors des toutes dernières heures du mercato. Un mois plus tôt, le Belge disposait pourtant d'une clause de sortie de 21,7 millions d'euros.

Robinho du Real Madrid à Manchester City le 1er septembre 2008 pour 43 millions d'euros

Il devait être la nouvelle star du football brésilien. Mais Robinho n'a jamais su pleinement confirmer ses belles promesses avec le Real Madrid, plombé notamment par la concurrence au sein de l'attaque madrilène. Le nouveau riche City se jette sur l'occasion et rentre fait de l'ailier un des dix joueurs les plus chers de l'histoire à l'époque. Un an et demi plus tard, la starlette retourne au Brésil.

André Santos de Fenerbahçe à Arsenal le 31 août 2011 contre 7 millions d'euros

André qui ? Personne ne vous en voudra d'avoir oublié l'existence de ce Brésilien. Recruté pour pallier au départ de Gaël Clichy comme arrière gauche, il n'aura finalement joué que 33 matches pour les Gunners. Pas toujours affuté, il se fait principalement remarquer pour avoir… échangé son maillot à la mi-temps d'un match contre Manchester United avec Robin van Persie, qui venait de quitter la formation londonienne en mauvais termes. Santos a terminé sa carrière comme milieu offensif.