Mercato : le Stade Rennais attire la pépite belge Jérémy Doku

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Jérémy Doku

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A 18 ans à peine, Jérémy Doku devient la recrue la plus chère de l'histoire du Stade Rennais. L'ailier belge arrive en provenance d'Anderlecht pour 26 millions d'euros. Un nouveau record pour le club breton, qui s'offre ainsi une pépite belge suivie par toute l'Europe, notamment Liverpool et l'Ajax Amsterdam. Un sacré coup pour les Rennais.

Décidément, la Jupiler Pro League de Belgique a la côte en Ligue 1. Après l’arrivée de Jonathan David à Lille en provenance de Gand pour 32 millions d’euros, c’est au tour du Stade Rennais d’affoler les compteurs. Cette fois, c’est un joueur d’Anderlecht qui rejoint la France : Jérémy Doku, 18 ans, ailier gauche et néo-international belge (2 sélections, 1 but). Montant de l’opération ? 26 millions d’euros, soit le transfert le plus cher de l’histoire du Stade Rennais, un an après celui de Raphinha en provenance du Sporting Portugal (23 millions), parti à Leeds dans le même temps. Mais aussi la plus grosse vente de l’histoire d’Anderlecht. Le Belge s'est engagé pour 5 saisons.

Né en mai 2002 près d’Anvers, Jérémy Doku a fait toute sa carrière au RCS Anderlecht, où il a signé pro en 2018, à 16 ans. Suivi de longue date par l’Ajax Amsterdam et Liverpool - entre autres -, c’est un ailier gauche technique, explosif et polyvalent. Si ses stats ne sont pas encore impressionnantes (6 buts et 7 passes décisives en 37 matches pro), il est considéré comme un grand talent en devenir en Belgique. D’origine ghanéenne, il est d’ailleurs international belge depuis début septembre. A Rennes, il vient remplacer Raphinha, parti à Leeds. A noter qu’une close de revente a été glissée dans l’opération.



Ancien coéquipier de Doku à Anderlecht, Samir Nasri ne mâche pas ses mots à l’heure de présenter le jeune belge dans les colonnes de Ouest-France : : « Je pense que c’est un futur crack, il a des qualités de dingue en un contre un, de grandes qualités d’explosivité et de dribble aussi. Son petit problème, c’était qu’il manquait un peu de cardio et aussi de finition, mais il a gommé cela depuis le début de cette saison. Il peut prétendre au top 20 mondial. C’est difficile à décrire, mais il est un peu une symbiose entre Raheem Sterling (Liverpool) et Adama Traoré (Wolverhampton), sans le physique de ce dernier, mais en explosivité et dans le un contre un, il est très fort ». Ca promet.