Marseille attire Leonardo Balerdi, un mélange d'élégance et de grinta venu d'Argentine

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Leonardo Balerdi
Leonardo Balerdi lors d'un match amical entre l'Argentine U20 et la France U20 en mars 2019. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Priorité d'André Villas-Boas pour renforcer l'axe de la défense marseillaise, Leonardo Balerdi pose ses valises à Marseille en provenance de Dortmund. Le joueur se trouvait au centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus pour passer sa visite médicaleet s'est officiellement engagé avec le club olympien. L'Argentin va être prêté un an par le Borussia, avec une option d'achat aux alentours de 15 millions d'euros. Un joli coup pour l'OM, mais surtout un pari sur un joueur aussi réputé qu'inexpérimenté.

Une pépite à fort potentiel, courtisée un temps par la Juventus et le FC Barcelone : voici Leonardo Balerdi. Du haut de son mètre quatre-vingt-sept, cet Argentin de 21 ans débarque sur le Vieux Port en prêt du Borussia Dortmund, avec une option d'achat qui avoisinerait les 15 millions d'euros. Une belle prise pour l'Olympique de Marseille, qui s'offre là - à moindre coût - un défenseur prometteur, élégant et plein de grinta. Un profil qui ne devrait pas laisser le Vélodrome insensible.

Un défenseur technique et rugueux

Pressenti depuis plusieurs jours, ce transfert doit beaucoup à André Villas-Boas. Depuis son arrivée il y a un an, l'entraîneur portugais a établi une ligne quasi directe avec Boca Juniors, dont il est fan. Après avoir attiré Dario Benedetto en provenance du club argentin l'an passé, le coach de l'OM visait cette fois Leonardo Balerdi. Exilé depuis un an à Dortmund, le défenseur a en effet été formé au club. A l'automne 2018, alors qu'il réfléchissait à devenir entraîneur de Boca, André Villas-Boas l'avait ainsi repéré.

Ce qui a tapé dans l'œil du technicien marseillais, c'est surtout la polyvalence d'un joueur élégant et technique, mais aussi agressif dans les duels, capable de jouer dans l'axe de la défense ou juste devant, en sentinelle. Autrement dit, une sorte de Kamara ou Caleta-Car bis, parfaitement complémentaire avec Alvaro. A 21 ans, Balerdi est fréquemment présenté comme une pépite, un jeune joueur à fort potentiel et taulier en puissance. Mais il n'a encore rien prouvé.

La passion argentine de l'OM

Le nouveau défenseur de l'OM ne totalise que 13 matches en professionnel (5 avec Boca Juniors, 8 avec Dortmund). Un faible total qui s'explique par son départ au Borussia à l'été 2019, où il a d'abord passé six mois en réserve avant de profiter de la règle provisoire des 5 changements par match pour glaner du temps de jeu lors du déconfinement. Il a même fini par être titulaire lors du dernier match contre Hoffenheim, qui n'avait plus d'enjeu. 

Cette faible expérience ne l'a pour autant pas empêché de devenir international argentin, avec deux sélections qui remontent à septembre 2019. A Marseille, Balerdi s'inscrira dans une lignée argentine de plus en plus prolifique et appréciée des supporters après les passages réussis de Renato Civelli, Gabriel Heinze, Lucho Gonzalez, et Lucas Ocampos, mais surtout de l'entraîneur Marcelo Bielsa, adulé par le Vélodrome. Vingt-deuxième joueur argentin de l'histoire de l'OM, il y retrouvera Dario Benedetto, son coéquipier à Boca Juniors en 2018-2019, qui l'aurait convaincu de rejoindre la cité phocéenne sur laquelle flottent, plus que jamais, les drapeaux Ciel et Blanc.