Les 10 transferts que vous avez sans doute manqués pendant l'été

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Rayan Aït Nouri, Florentino Luis, Weston McKennie, trois des recrues passées sus le radar durant l'été
Rayan Aït Nouri, Florentino Luis, Weston McKennie, trois des recrues passées sus le radar durant l'été |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Derrière les grosses têtes d'affiche et les transferts aux montants retentissants, le mercato regorge de mouvements intéressants ou surprenants, passés complètement sous les radars. Nous avons retenu 10 transferts à côté desquels vous êtes peut-être passés et qui pourraient pourtant marquer l'été.

Florentino Luis, prêté par Benfica à Monaco

Le milieu de terrain de 21 ans est une des plus belles promesses du football portugais mais aussi européen à son poste. Très athlétique, Florentino sait faire beaucoup de choses sur le pré et était suivi ces dernières années par les plus grands clubs du continent (PSG, Manchester City…). Sa venue en Ligue 1 pour un prêt sec d'une saison peut être un tremplin à sa carrière, avant d'atteindre le potentiel qu'on lui prête à un très haut niveau.

Federico Chiesa, de la Fiorentina à la Juventus

Dans le final frénétique de ce mercato d'été 2020, la Juventus Turin a terminé très fort. La Fiorentina a longtemps espéré pouvoir garder son leader Federico Chiesa. Mais l'appel de la Vieille Dame a été trop fort. L'international italien va apporter un supplément de créativité sur les côtés de l'attaque turinoise. A 22 ans, l'avenir appartenait à l'ancien de Viola. A lui de rendre son présent aussi grand. Il est prêté pour deux ans avec une option d'achat obligatoire à hauteur de 50 millions d'euros.

à voir aussi Mercato : ce qu'il ne fallait pas rater ces derniers jours sur le marché des transferts Mercato : ce qu'il ne fallait pas rater ces derniers jours sur le marché des transferts

Ferran Torres de Valence à Manchester City

A 20 ans, Ferran Torres avait le profil idéal pour faire s'envoler les enchères à son sujet : néo-international espagnol, attaquant de couloir… Et pourtant, il fait partie des plus belles affaires de l'été. Manchester City, pourtant habitué à aligner les millions d'euros sans compter, a réussi à profiter du bazar monstre en coulisses du côté de Valence pour arracher le talentueux Torres contre "seulement" 23 millions d'euros. Il ne faudra pas être surpris si sa cote s'envole dans les prochains mois.

Rayan Aït Nouri, prêté par Angers à Wolverhampton

Angers misait beaucoup sur la vente de son jeune joueur cet été. Le SCO devra encore patienter, avec une option d'achat intégrée à la transaction. L'international espoirs français, lui, n'attend pas les années pour monter les paliers quatre à quatre. Après une bonne première saison dans la peau d'un titulaire en Ligue 1, le natif de la région parisienne va devoir se faire sa place chez les ambitieux Wolves en Premier League. Et Aït Nouri a un coup à jouer pour vite s'imposer et confirmer sa place parmi les arrière gauches les plus prometteurs de la planète.

à voir aussi Outsiders dépensiers, été raté… Le bilan du mercato des clubs français Outsiders dépensiers, été raté… Le bilan du mercato des clubs français

Jean-Clair Todibo, prêté par le Barça au Benfica

Alors qu'il avait surpris tout son monde en passant de Toulouse au Barça début 2019, Jean-Clair Todibo semble plafonner depuis. Le manque de stabilité au Barça et son prêt, raccourci à Schalke 04 par la Covid-19, n'a pas non plus aidé le défenseur central à pouvoir emmagasiner du temps de jeu. Son prêt pour deux ans à Lisbonne pourrait y remédier, d'autant qu'il aura la concurrence des vétérans Vertonghen, Otamendi et Jardel au quotidien.

Karim Rekik, du Hertha Berlin au FC Séville

Non, vous ne rêvez pas. Le même Karim Rekik, si peu convaincant et même rallié du côté de Marseille entre 2015 et 2017, débarque bien chez le vainqueur de la Ligue Europa. Le défenseur néerlandais arrive toutefois comme rotation au sein de la charnière centrale derrière les titulaires eux aussi estampillés Ligue 1 Jules KoundéDiego Carlos. Mais pour l'ancien du Hertha Berlin, c'est une belle promotion après des débuts de carrière plutôt chaotiques. 

Diogo Jota, de Wolverhampton à Liverpool

Qui dit attaque et Liverpool pense immédiatement au trio magique Mané FirminoSalah. Il va pourtant falloir songer à ajouter un élément à l'équation. L'ailier lusitanien est un dribbleur de velours, auteur d'une très bonne saison 2019-2020 avec les Wanderers. Ses débuts avec les Reds ont été tout aussi réussis avec un but pour sa première en championnat contre Arsenal. Si le club de la Mersey a misé près 45 millions sur Jota, ce n'est clairement pas pour lui faire cirer le banc.

à voir aussi Covid-19 : Le marché des transferts en forte déflation, conséquence de la crise sanitaire Covid-19 : Le marché des transferts en forte déflation, conséquence de la crise sanitaire

Weston McKennie, prêté par Schalke 04 à la Juventus

Un Texan chez la Vieille Dame, c'est tout sauf banal, et c'est une première. McKennie est un des exemples de la nouvelle génération de footballeurs américains au niveau de plus en plus intéressant. Doté d'un gros volume de jeu au milieu du terrain, le joueur de 22 ans pourrait en surprendre plus d'un et vite gratter du temps de jeu régulier dans l'entrejeu pourtant déjà dense de la Juve. Prêté avec obligation d'achat, McKennie pourrait coûter jusqu'à 30 millions d'euros aux Bianconeri.

Maxence Lacroix, de Sochaux à Wolfsbourg

La formation sochalienne se porte toujours bien, merci pour elle. Après Lucien Angoumé, vendu il y a un an à l'Inter Milan, c'est cette fois le défenseur central Maxence Lacroix, 20 ans, qui a rapporté près de cinq millions au club de Ligue 2 doubiste. L'international U20 français possède déjà les atouts physiques et tactiques pour passer un cap. Les Loups ne s'y trompent pas et l'ont déjà installé titulaire en charnière centrale, avec de solides prestations à la clé.

Marc Roca, de l'Espanyol Barcelone au Bayern Munich

Dans la difficile saison de l'Espanyol Barcelone, relégué en Liga2, il est l'un des rares à être sorti du lot. A 23 ans, il était temps pour Roca de quitter son club formateur pour grandir. On lui prête déjà l'étiquette de futur successeur de Javi Martinez au Bayern Munich, même si Roca mise plus sur sa qualité de passes, notamment dans le jeu long, pour briller dans l'entrejeu. L'Espagnol devra pour cela accepter de passer par la case banc avant d'espérer mieux dans l'effectif bavarois XXL.

Mais aussi : Eberechi Eze à Crystal Palace, Adam Lallana à Brighton, Dani Parejo à Villarreal, Davy Klaassen à l'Ajax Amsterdam

à voir aussi DÉBAT. Le mercato du PSG est-il réussi ? DÉBAT. Le mercato du PSG est-il réussi ?