Leroy Sane et le Bayern sont d'accord pour un transfert, Munich prêt pour un des coups de l'été

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Leroy Sané revient à Schalke 04, là où il a été formé.
Leroy Sané revient à Schalke 04, là où il a été formé. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La saison n'est pas officiellement encore terminée que les premières tractations débutent. Régulièrement évoqué, un transfert de Leroy Sané de Manchester City vers le Bayern Munich semble plus proche que jamais. L'international allemand s'est entendu avec le club bavarois pour un contrat de cinq ans. Reste désormais au champion d'Allemagne à s'entendre avec son homologue anglais. Le quotidien d'outre-Rhin Bild évoque une première offre à 40 millions d'euros, une somme basse pour un des talents allemands les plus prometteurs de sa génération.

Le Bayern Munich et l'attaquant de Manchester City Leroy Sane sont d'accord sur le principe d'un transfert, mais la somme reste à négocier entre les deux clubs, affirme mercredi le média allemand Sport Bild.

Le Bayern, selon Sport Bild, aurait offert 40 millions d'euros pour l'international allemand de 24 ans, à qui il proposerait un contrat de cinq ans. Jusqu'à récemment, une somme de 100 millions, voire plus, était évoquée pour ce jeune attaquant qui passe aussi pour l'une des futures grandes vedettes de l'équipe d'Allemagne, avec le Munichois Serge Gnabry.

Mais selon Bild, le Bayern a plusieurs arguments pour justifier son offre. La crise du coronavirus a durablement affaibli le football économiquement, et les prix sur le marché des transferts vont s'en ressentir cet été. Manchester City, qui a besoin de rentrées d'argent pour se conformer aux exigences du fair-play financier de l'UEFA, a le couteau sous la gorge, car Sané arrivera en fin de contrat en juin 2021 et pourrait alors partir sans aucune indemnité.

En outre, Sané s'est gravement blessé au genou en août dernier et n'a plus joué pour son club depuis maintenant neuf mois, ce qui laisse planer un doute sur sa capacité à revenir au plus vite au niveau qui était le sien lors de la saison 2018-2019.

AFP